Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Alstom bientôt sous pavillon allemand ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le football américain défie Donald Trump genou à terre

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Les Tchadiens bientôt privés de sol américain

En savoir plus

LE DÉBAT

Kurdistan irakien : les Kurdes en position de force ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Kurdistan irakien : les Kurdes en position de force ? (partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Pologne : le gouvernement défie l'UE avec ses réformes de la justice

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le "Grand méchant zouk" rend hommage à Patrick Saint-Éloi

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Les marchés prudents après la victoire d'Angela Merkel

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le crépuscule d'Angela Merkel"

En savoir plus

REPORTERS

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 22h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

Dernière modification : 27/09/2012

Oyapock, le pont de la discorde

Le fleuve Oyapock sépare le Brésil de la Guyane française. Jusqu’à présent, Brésiliens et Guyanais naviguaient librement d’une rive à l’autre. Mais depuis qu’un pont les relie, les contrôles aux frontières sont devenus permanents. Censé rapprocher la France et le Brésil, ce pont est aujourd’hui le symbole d'une incompréhension mutuelle.

Depuis 1997 et la rencontre entre les présidents Chirac et Cardoso, Paris et Brasilia rêvent d’un pont pour unir les rives de la Guyane française et du Brésil. C’est finalement à Pointe Morne, sur le fleuve Oyapoque, qu’un pont à haubans de 378 mètres a été construit. Depuis l'été 2011, la France est ici reliée au Brésil, l’Union Européenne à l’Amérique du Sud.

Pourtant, aucune inauguration du monument n'a eu lieu. Ce qui devait être un symbole est un ouvrage dont personne ne semble avoir préparé l’utilisation et l’implantation dans le paysage sud américain et local.

Un chantier interminable

Côté français, les travaux sont terminés. Mais côté brésilien, le retard s’accumule. Car il s’agit là du chantier en cours le plus long du Brésil : 72 ans de travaux, avec un premier coup de pelle en 1940…

Aujourd’hui, le pont débouche sur un terrain vague : pas de poste frontière, une piste pour seule route d’accès et encore 250 kilomètres de route à goudronner pour rejoindre Macapa, la capitale de l’Etat frontalier d'Amapa.

Depuis le tournage de ce reportage, une nouvelle étape a commencé : le 10 août, Camilo Capiberibe, le gouverneur de État d'Amapa, a lancé en grandes pompes les travaux de la zone d’accès au pont côté brésilien. Avec la promesse que les travaux s’achèvent d’ici trois mois.

Par Nicolas RANSOM

COMMENTAIRE(S)

Les archives

22/09/2017 Moyen-Orient

Syrie : le cauchemar des chrétiens de la vallée du Khabour

Ces dernières années, les chrétiens de Syrie ont été victimes d'exactions de la part de l'organisation État islamique (EI). Attaques, enlèvements, églises brûlées... Dans la...

En savoir plus

15/09/2017 Moyen-Orient

Vidéo : plongée dans le monde des Haredim, les ultras d’Israël

En Israël, la communauté des Haredim, ou "craignant Dieu" en hébreu, forme un monde à part. Tout de noir vêtus, ces ultra-orthodoxes vivent un judaïsme rigoriste, coupé de la...

En savoir plus

07/09/2017 Afrique

Vidéo : en RDC, le karaté pour aider des femmes violées à se reconstruire

Depuis trois ans, la Française Laurence Fischer, triple championne du monde de karaté, se rend en République démocratique du Congo auprès des femmes victimes de viols. Aux côtés...

En savoir plus

01/09/2017 Japon

Fukushima, le choix du retour

Le 11 mars 2011, dans le nord-est du Japon, un séisme et un tsunami provoquaient à Fukushima la plus grave catastrophe nucléaire depuis Tchernobyl. Comme en ex-URSS, le Japon a...

En savoir plus

23/08/2017 Afrique

Vidéo : sur la route de la sécheresse au Somaliland

Le Somaliland, territoire autonome de la Corne de l'Afrique, est gravement touché par la sécheresse qui sévit dans la région. Depuis le début de l'année, 80 % du bétail a déjà...

En savoir plus