Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

  • Arrestation d’"El H", le baron de la drogue qui valait 5 millions de dollars

    En savoir plus

  • Juppé contre Sarkozy : Chirac choisit son ancien Premier ministre

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy propose un contrat de cinq ans pour les fonctionnaires

    En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

FRANCE

Le milliardaire Bernard Arnault sollicite la double nationalité franco-belge

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/09/2012

Le PDG du groupe français de luxe LVMH, opposé à la taxation à 75 % des plus hauts revenus, a demandé sa naturalisation en Belgique. Bernard Arnault, qui dément tout exil fiscal, souhaite par ce biais "développer ses investissements dans le pays".

AFP - Le patron de l'empire du luxe LVMH, Bernard Arnault, première fortune de France et d'Europe et quatrième fortune mondiale, a entamé des démarches pour obtenir la nationalité belge, rapporte samedi le quotidien La Libre Belgique.
              
Bernard Arnault, 63 ans, a déposé une demande à la commission des naturalisations de la Chambre des représentants, l'une des deux chambres du Parlement belge.
              
Le président de la commission des naturalisations, Georges Dallemagne, interrogé par le quotidien, a expliqué que la demande avait été reçue la semaine dernière.
              
Interrogé par l'AFP, le groupe LVMH s'est refusé au moindre commentaire dans l'immédiat.
              
"Le dossier sera traité comme tous les autres. Il y en a 47.000 sur notre table", a souligné M. Dallemagne, expliquant que le code de la nationalité belge "prévoit qu'un candidat à la naturalisation doit avoir 18 ans accomplis, prouver trois ans de résidence en Belgique et, si ce n'est pas le cas, démontrer qu'il a des attaches véritables avec la Belgique".
              
La Libre Belgique rappelle que bien que résident à Paris, M. Arnault dispose aussi d'un domicile à Bruxelles, et s'interroge sur de possibles raisons fiscales à sa démarche, au moment où le président français François Hollande a réaffirmé son intention de taxer à 75% les plus hauts revenus.
              
Le patron de LVMH a été reçu mercredi par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, mais les deux parties ont ensuite relativisé cette rencontre en la plaçant dans le cadre d'un dialogue régulier.
              
"Bernard Arnault a abordé au cours de l'entretien les questions de fiscalité et a redit sa position sur la taxation à 75%, que l'on connaît. Il a aussi abordé la question de la compétitivité de l'économie française et, plus largement, la situation économique française et internationale", avait-on indiqué à Matignon au lendemain de la rencontre.
              
LVMH avait fait valoir de son côté que M. Arnault avait "l'habitude de rencontrer des responsables politiques de premier plan".
              
Plusieurs spécialistes interrogés par La Libre Belgique rappellent que la fiscalité est plus avantageuse en Belgique qu'en France pour les grandes fortunes, notamment en raison d'une faible taxation du capital et de l'absence d'ISF, mais que c'est la résidence qui prime et non la nationalité.
              
Certains évoquent la possibilité que M. Arnault souhaite devenir belge et se débarrasser de la nationalité française pour s'installer ensuite à Monaco, échappant ainsi aux accords entre Monaco et la France, qui stipulent que les Français résidant dans la Principauté restent soumis aux impôts français.
              
Proche de l'ancien président Nicolas Sarkozy et libéral revendiqué, M. Arnault possède une fortune estimée à 41 milliards de dollars par le magazine américain Forbes. Après la victoire de la gauche en 1981, il s'était exilé aux Etats-Unis pendant trois ans.
              
 

Première publication : 08/09/2012

  • LUXE

    Hermès ravive son contentieux avec LVMH

    En savoir plus

  • FRANCE

    Zinédine Zidane : il est "logique" que les plus riches paient beaucoup d'impôts

    En savoir plus

  • FRANCE

    Les députés votent la fin des heures supplémentaires défiscalisées

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)