Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Sofia Amara, auteur d'"Infiltrée dans l'enfer syrien"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : bras de fer pour le Sénat

En savoir plus

SUR LE NET

Une vidéo dénonce le harcèlement de rue à New York

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Fraude fiscale : 80 pays s'engagent contre le secret bancaire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La rançon de la gloire"

En savoir plus

DÉBAT

Burkina Faso : un "coup d'État constitutionnel" ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Burkina Faso : un "coup d'État constitutionnel" ? (partie 1)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DSK, une mauvaise passe sans fin"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Au Burkina Faso, la rue défie Campaoré

En savoir plus

Sports

Les McLaren s’emparent de la 1ère ligne au Grand Prix d’Italie

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/09/2012

Lewis Hamilton a pris, samedi, la pole position du Grand Prix d'Italie tout juste devant son coéquipier Jenson Button pour McLaren. Le double champion du monde et leader du championnat, Fernando Alonso (Ferrari), ne partira que de la cinquième ligne.

AFP - Les McLaren de Lewis Hamilton et Jenson Button partiront en première ligne, dimanche à Monza, et les deux Britanniques seront les favoris logiques du Grand Prix d'Italie, alors que Fernando Alonso (Ferrari), leader du championnat, partira plein d'espoir de la 5e ligne.

Réaction de Lewis hamilton

"C'est bien pour l'équipe de nous avoir tous les deux (Hamilton et Button) devant (sur la 1re ligne), et je pense que c'est mérité. C'est bien aussi parce que ça peut nous permettre de marquer un maximum de points dimanche".

"Je vais continuer à me préparer de la même façon que d'habitude (pour la course de dimanche). Je crois que l'une des rares fois ici, depuis dix ans, où le pilote parti en pole position n'a pas gagné la course, c'était... moi, en 2009. Donc je ne suis pas particulièrement confiant. C'est une piste très belle, un circuit incroyable, et je pense que plus on y pilote, plus on l'apprécie. Les fans sont absolument incroyables ici, ils sont vraiment passionnés et ils adorent le sport automobile à l'état pur".

Les deux "McLaren Boys", aux avant-postes depuis vendredi, ont signé les deux meilleurs temps des qualifications, samedi après-midi. Ils ont aussi profité d'une casse mécanique (suspension arrière) sur la Ferrari de l'Espagnol, dès son premier tour en Q3, ces 10 minutes intenses de chasse à la pole position.

L'écurie anglaise sera idéalement placée pour enchaîner une troisième victoire d'affilée cet été, après celle d'Hamilton en Hongrie, fin juillet, puis celle de Button en Belgique, dimanche dernier. La Scuderia, devant son public, va tout faire pour lui gâcher l'après-midi, avec Felipe Massa sur la 2e ligne et Alonso sur la 5e ligne.

C'est la 23e pole position de la carrière d'Hamilton et la quatrième cette saison. Déjà, aux GP d'Australie (victoire de Button) et de Malaisie (victoire d'Alonso), Button était à ses côtés sur la première ligne.

Le champion du monde 2008, dont l'entourage est en pleine négociation pour prolonger son contrat chez McLaren, a bouclé son meilleur tour en 1 min 24 sec 010/1000, soit 123 millièmes de mieux que Button, champion du monde 2009 chez Brawn GP. "C'est fantastique pour l'équipe, ça montre qu'on a vraiment progressé cet été", ont dit Hamilton et Button, à chaud, dès la fin de cette séance.

Alonso: "J'y crois à 100%"

Meilleur temps en Q1 et en Q2, Alonso croyait à la pole position. "Cela aurait dû être la pole position la plus facile depuis longtemps", a dit le double champion du monde, en soulignant qu'en pneus Pirelli durs, en Q1, il n'était qu'à un dixième de la "pole" signée en Q3 par Hamilton, en pneus "medium", donc plus tendres.

"J'y crois à 100%, il faut juste qu'on arrive à utiliser en course le potentiel qu'on avait aux essais", a ajouté l'Espagnol, vainqueur à Valence du GP d'Europe, en juin, alors qu'il était parti de la 11e place sur la grille.

Son équipier brésilien a sauté sur l'occasion de sauver l'honneur de la Scuderia, devant les tifosi italiens: 3e chrono de la Q3, soit son meilleur résultat brut de la saison, à un moment où son agent, Nicolas Todt, négocie pour qu'il conserve son baquet chez Ferrari.

La surprise du jour est venue de l'Ecossais Paul di Resta (Force India), 4e temps de la Q3, mais qui sera pénalisé de cinq places sur la grille suite à un changement de boîte de vitesses. Cela permettra à l'Allemand Michael Schumacher (Mercedes) de partir de la 2e ligne à côté de Massa, son ex-lieutenant chez Ferrari.

"Schumi", pour son 301e Grand Prix, partira donc devant deux jeunes compatriotes, Sebastian Vettel (Red Bull), le double champion du monde en titre, et Nico Rosberg (Mercedes). Sur la 4e ligne, le Finlandais Kimi Räikkönen, dans sa Lotus-Renault noire, sera à côté du Japonais Kamui Kobayashi, dans sa Sauber blanche à moteur Ferrari.

Le remplaçant du Français Romain Grosjean chez Lotus, le Belge Jérôme d'Ambrosio, n'a fait que le 16e temps et partira de la 8e ligne, en misant sur une bonne stratégie. Selon Pirelli, certains pilotes pourront se contenter d'un seul arrêt au stand pour changer de pneus.

Première publication : 08/09/2012

  • FORMULE 1

    Jenson Button remporte le Grand Prix de Belgique

    En savoir plus

  • FORMULE 1

    Lewis Hamilton remporte le Grand Prix de Hongrie

    En savoir plus

  • FORMULE 1

    Fernando Alonso remporte le Grand Prix d'Allemagne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)