Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Espagne : le difficile combat contre les violences faites aux femmes

En savoir plus

FACE À FACE

Présidence Macron : le début des ennuis ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Wallay", un voyage initiatique au Burkina Faso

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La France, le Rwanda et les secrets des archives"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Code du travail : menu minceur"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

De Rugy élu président de l'Assemblée : une occasion manquée pour la parité

En savoir plus

LE DÉBAT

PMA "pour toutes les femmes" : qu'implique l'avis du Comité d'éthique ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Franck Riester : "Tant pis si la droite n'est pas une alternative incontournable au macronisme"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Franck Riester : "François de Rugy se fera respecter car il est respectable"

En savoir plus

Culture

François Hollande remet la Légion d'honneur à Paul McCartney

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/09/2012

Déjà chevalier de l'Ordre de l'empire britannique depuis 1996, l'ex-Beatles, Sir Paul McCartney, âgé de 70 ans, s'est vu remettre samedi, dans les salons de l'Élysée, la Légion d'honneur "pour l'ensemble de son œuvre".

AFP - L'ex-Beatles Paul McCartney a été décoré samedi de la Légion d'honneur dans les salons de l'Elysée par François Hollande, a annoncé la présidence de la République dans un communiqué.

En présence de sa famille mais sans la presse, le chanteur-compositeur britannique a reçu la médaille des mains du président français "pour l'ensemble de son oeuvre", a déclaré l'Elysée dans un très court texte.

Sur son compte Twitter, Paul McCartney a posté trois photos de lui dans les salons de l'Elysée, dont l'une légendée "devinez où je suis?", sous les lambris du palais présidentiel, et une autre où on le voit s'apprêtant à recevoir la décoration des mains de François Hollande.

Agé de 70 ans, le musicien de Liverpool a été fait chevalier de l'Ordre de l'empire britannique en 1996, ce qui fait de lui un "Sir".

Première publication : 08/09/2012

COMMENTAIRE(S)