Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nana Akufo-Addo vainqueur de la présidentielle au Ghana

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Europol lance un calendrier de l'avent des criminels les plus recherchés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Valls : premier ministre clivant, candidat rassembleur ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Journée de la laïcité : une exception française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Corée du sud : la déferlante culturelle

En savoir plus

TECH 24

#OpenGov : la démocratie en mode startup

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Ciao Renzi : l'Italie en crise politique et institutionnelle

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle française : deux gauches irréconciliables ?

En savoir plus

FOCUS

Côte d'Ivoire : plongeon dans le trafic illicite et très lucratif des faux médicaments

En savoir plus

FRANCE

Deux morts et une dizaine de blessés dans un incendie à Saint-Denis

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/09/2012

Deux personnes ont été tuées et quinze autres blessées, dont un pompier, dans l'incendie d'un immeuble insalubre de Saint-Denis, en banlieue parisienne, dans la nuit de samedi à dimanche. La police judiciaire est chargée de l'enquête.

AFP - Un incendie à l'origine indéterminée d'un immeuble insalubre du centre de Saint-Denis a fait deux morts, quatre blessés graves et onze plus légers dans la nuit de samedi à dimanche, a-t-on appris auprès de la préfecture de Seine-Saint-Denis et de la mairie.

Le pronostic vital d'un des blessés est engagé, a indiqué à l'AFP Didier Paillard, le maire (PCF) de Saint-Denis, commune limitrophe de Paris. Parmi les personnes gravement blessées figure un pompier, a précisé son adjoint à l'urbanisme Stéphane Peu, joint par l'AFP. Un autre pompier a été plus légèrement atteint.

Les deux élus ont ajouté que l'immeuble de cinq étages, où le feu a pris vers 01h30, était un bâtiment insalubre où la municipalité venait d'entreprendre des travaux d'urgence faute de réponse des copropriétaires aux injonctions administratives.

"Il s'agissait de sécuriser le système électrique, de purger la façade, de dégager les conduits de cheminée et de consolider les planchers de cet immeuble" décrit par M. Peu comme "ouvert à tous les vents" et lieu de squat et de "trafics".

Selon l'élu, le feu a pris dans les parties communes au rez-de-chaussée - non au troisième étage comme indiqué initialement - et la cage d'escalier s'est embrasée, compliquant l'évacuation des habitants. Certains ont sauté par les fenêtres et de nombreuses fractures ont été diagnostiquées chez les blessés.

Les corps des deux personnes décédées dans un appartement du premier étage, selon M. Peu, n'avaient encore pu être dégagés des décombres peu après 08h00, empêchant de procéder à leur identification. Aucun enfant ne figure parmi les victimes de ce drame.

Jusqu'à 220 pompiers ont été mobilisés pour maîtriser le sinistre dans ce bâtiment situé rue Gabriel-Péri, une artère piétonne et commerçante de Saint-Denis. Un immeuble voisin, touché par le sinistre, restait évacué dimanche matin.

Le préfet de Seine-Saint-Denis Christian Lambert s'est rendu sur place. La police judiciaire est chargée de l'enquête.
 

Première publication : 09/09/2012

  • FRANCE

    Le verdict de l'incendie du boulevard Auriol accueilli avec "frustration" par les proches des victimes

    En savoir plus

  • FRANCE

    Six morts dans l'incendie d'un squat de migrants tunisiens et libyens à Pantin

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)