Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Django", "Aurore", "Après la tempête" : les sorties ciné de la semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump, le président du renoncement"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump déclare une guerre commerciale au Canada

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Marine Le Pen, comme si de rien n'était"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : la loi sur la consommation de stupéfiants assouplie

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

Le Pen et Macron présents à l'hommage au policier tué

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'hommage à Xavier Jugelé émeut mais n'évite pas les polémiques

En savoir plus

LE DÉBAT

État d'urgence en France : les policiers trop exposés ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Emmanuel Macron est soutenu par les marchés financiers"

En savoir plus

Moyen-orient

Série d'attaques sanglantes en Irak, le consulat de France visé

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/09/2012

Une voiture piégée a explosé dimanche devant le consulat de France à Nassiriah, dans le sud de l'Irak, peu après un attentat au siège d'une société pétrolière irakienne publique près de Kirkouk (nord) qui a fait sept morts et une dizaine de blessés.

Sept morts dans un attentat contre North Oil

AFP - Un attentat à la voiture piégée contre le siège de la société pétrolière publique irakienne North Oil, près de Kirkouk dans le nord de l'Irak, a tué sept personnes dimanche, a-t-on appris auprès de sources policière et médicale.
              
La déflagration s'est produite vers 07H30 (04H30 GMT) sur le parking du siège de la North Oil Company, à 15 km de Kirkouk, une ville située à 240 km au nord de Bagdad, selon un officier de police.
              
Sept personnes ont péri et 17 ont été blessées, selon cette source. Le docteur Othman Abdel Rahmane d'un hôpital proche des locaux de la société a confirmé ce bilan.
              
Les victimes étaient toutes candidates pour intégrer l'unité de protection des installations de la North Oil Company, responsable de l'exploitation de l'oléoduc qui relie Kirkouk au port de Ceyhan en Turquie.

REUTERS - Une vague d’attentats a ensanglanté dimanche l’Irak, où le consulat de France à Nassiriah a été visé par une attaque à la voiture piégée, a-t-on appris de source policière.

L’attentat devant le bâtiment abritant le consulat de France dans cette ville du sud de l’Irak a fait au moins deux blessés, a-t-on appris de source policière.
 
Nassiriah, à 300 km environ au sud-est de la capitale, Bagdad, se trouve dans une région relativement stable du pays mais a été au début de l’année le théâtre d’un attentat suicide contre des pèlerins chiites.
 
Dans une autre partie de la ville, deux personnes ont été tuées par l’explosion d’une voiture piégée.
 
Outre ces deux attaques à Nassiriah, huit autres attentats ont été recencés par les autorités irakiennes et des sources policières font état d’un bilan global d’au moins 24 morts.
 
L’incident le plus grave s’est produit à Doudjaïl, à une cinquantaine de kilomètres au nord de Bagdad, où onze soldats ont été tués et sept autres blessés dans un attentat suicide à la voiture piégée contre une base militaire.
 
D’autres attaques à Kirkouk, Samarra, Bassorah et Touz Khourmato ont également tué.
 
Neuf mois après le départ des dernières troupes de combat de l’armée américaine, les autorités irakiennes font face au défi posé par les islamistes affiliés à Al Qaïda et par d’autres insurgés sunnites.
 
Aucun mouvement n’a revendiqué pour l’heure les attentats de dimanche.

Première publication : 09/09/2012

  • ÉNERGIE

    Bagdad somme Total de rompre ses liens avec le Kurdistan irakien

    En savoir plus

  • IRAK

    Juillet, mois le plus meurtrier de ces deux dernières années en Irak

    En savoir plus

  • IRAK

    Au moins 17 morts et une centaine de blessés dans des attentats

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)