Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

La mode de 2014 marquée par une douce révolution et une prise de conscience des créateurs.

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

Afrique

Le procès de Saïf al-Islam Kadhafi reporté d'au moins cinq mois

© AFP (Archive)

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/09/2012

La justice libyenne a annoncé un report d'au moins cinq mois du procès du fils de Mouammar Kadhafi afin de recueillir le témoignage de l'ex-chef des services de renseignement du Guide, Abdallah al-Senoussi, remis récemment aux autorités de Tripoli.

REUTERS - Le procès en Libye de Saïf al Islam Kadhafi, fils de l'ancien dirigeant libyen, sera repoussé d'au moins cinq mois afin de recueillir le témoignage de l'ancien chef des services de renseignement Abdallah al Senoussi, remis la semaine dernière aux autorités de Tripoli, a annoncé dimanche le parquet général de Libye.

Le mois dernier, des responsables libyens avaient déclaré que le procès de Saïf, accusé de crimes de guerre, commencerait en septembre.

Mais la remise par la Mauritanie de Senoussi, surnommé "la boîte noire de Kadhafi", à la justice libyenne le 5 septembre a conduit Tripoli à repousser l'ouverture du procès du fils de l'ancien "guide".

"Nous étions prêts à juger Saïf al Islam ce mois-ci mais après le retour de Senoussi en Libye nous allons recueillir de nouvelles informations qui vont retarder ce procès d'au moins cinq mois", a déclaré lors d'une conférence de presse Milad al Zintani, membre du parquet général.

Senoussi a commencé à répondre aux questions des autorités dès son arrivée à la prison de Tripoli la semaine dernière, après avoir subi des examens médicaux.

Des militants des droits de l'homme s'inquiètent de la justice que peut rendre en Libye un pouvoir central fragile et craignent que les procès de Saïf al Islam et de Senoussi ne respectent pas les règles du droit international.

Abdallah al Senoussi, après avoir été arrêté en mars par les autorités mauritaniennes, a été extradé mercredi vers la Libye, fin d'une longue bataille entre la France, la Libye et la Cour pénale internationale (CPI), chacune souhaitant le juger.

Première publication : 10/09/2012

  • EXCLUSIF

    Après le Niger, Saadi Kadhafi pourrait trouver refuge en Afrique du Sud

    En savoir plus

  • LIBYE

    Al-Senoussi, l'ex-chef du renseignement libyen, extradé vers Tripoli

    En savoir plus

  • LIBYE

    Seif al-Islam Kadhafi sera jugé en septembre en Libye

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)