Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Le cessez-le-feu en Ukraine n’a encore rien d’effectif, selon l'Otan

    En savoir plus

  • Les candidats à la présidentielle afghane acceptent de partager le pouvoir

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

Moyen-orient

Manaf Tlass affirme avoir été exfiltré de Syrie par les services français

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/09/2012

L'ex-général de l'armée syrienne Manaf Tlass a affirmé sur la chaîne BFM TV avoir été exfiltré par les services secrets français. L'homme, qui a fait défection en juillet, s'est par ailleurs déclaré opposé à une intervention armée en Syrie.

REUTERS - L’ex-général syrien Manaf Tlass, qui a fait défection début juillet, se déclare contre une intervention militaire étrangère en Syrie, quelle qu’elle soit, estimant que l’Armée syrienne libre (ALS) est capable de « libérer » seule le pays.

Cet ancien membre du premier cercle du pouvoir syrien et de la Garde républicaine a affirmé dans un entretien diffusé lundi sur BFM TV qu’il avait bénéficié de l’aide des services français pour quitter son pays, sans autre précision.
 
« Oui, c’est vrai, les services français m’ont aidé à sortir de Syrie », a-t-il dit selon la traduction de ses propos en français en ajoutant avoir été d’accord « dès le début » avec les revendications des rebelles syriens.
 
« Je suis contre toute intervention étrangère en Syrie, quelle que soit la forme que prendrait cette intervention », a-t-il souligné. « Pour moi, la situation en Syrie est beaucoup plus complexe qu’en Libye. »
 
« Je pense que le peuple syrien est capable de se libérer lui-même », a-t-il poursuivi. « Il ne faudrait pas voler le peuple syrien de sa victoire. »
 
Manaf Tlass appelle toutefois les pays amis de la Syrie à fournir des armes à l’ALS pour se battre contre un régime qui est selon lui prêt à aller jusqu’au bout pour se maintenir au pouvoir.
 
« S’il est acculé, il est posssible que ce régime utilise des armes chimiques », a-t-il déclaré en ajoutant vouloir jouer un rôle pour « unifier et rassembler (son) peuple ».
 

 

Première publication : 10/09/2012

  • SYRIE

    Reportage : Alep, l'école du combat urbain

    En savoir plus

  • SYRIE

    En Syrie, le journalisme fait sa révolution citoyenne

    En savoir plus

  • SYRIE

    L'Algérien Lakhdar Brahimi peut-il faire mieux que Kofi Annan ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)