Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

La Suède : un modèle pour tous ? (partie 2)

En savoir plus

SUR LE NET

Des opérateurs indépendants au secours des campagnes françaises

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il neige en hiver"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Disparition du vol AirAsia : un coup dur pour la compagnie low-cost

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Afghanistan : treize ans d'échecs"

En savoir plus

SUR LE NET

L'ONU dresse l'inventaire des sites détruits en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

MODE

La mode 2014 marquée par une prise de conscience des créateurs

En savoir plus

SUR LE NET

Les campagnes virales des marques pour Noël

En savoir plus

FRANCE

Tuerie de Chevaline : des substances potentiellement explosives retrouvées chez les Al-Hilli

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/09/2012

Des substances potentiellement explosives ont été retrouvées, ce lundi, au domicile de la famille Al-Hilli, victime de la tuerie de Chevaline. Dans la matinée, la police britannique a fait évacuer les abords de la maison, située dans le Surrey.

AFP - Les abords de la maison familiale des al-Hilli victimes de la tuerie de Chevaline (Alpes françaises) ont été évacués lundi à Claygate, après la découverte de "substances potentiellement explosives" en cours de perquisition, selon une source proche de l'enquête.

La parente âgée tuée est la grand-mère maternelle

La personne âgée, de nationalité suédoise, morte dans la tuerie de Chevaline (Haute-Savoie) est la grand-mère maternelle des deux fillettes rescapées, a indiqué lundi à l'AFP le procureur de la République d'Annecy, Eric Maillaud.

"Nous avons confirmé qu'il s'agit de la grand-mère maternelle grâce à des éléments recueillis en Grande-Bretagne", notamment des déclarations de l'entourage des victimes, a déclaré le magistrat, précisant que des analyses ADN interviendraient plus tard.

 

Des "substances potentiellement explosives" ont été trouvées au domicile familial des al-Hilli, a appris l'AFP de source proche de l'enquête.

La nature des substances suspectes n'a pas été précisée, mais un journaliste de l'AFP sur place a constaté l'arrivée d'artificiers britanniques dans un camion de déminage. Le véhicule du "Royal Logistics Corps" s'est garé devant la maison de style Tudor.

Un cordon de sécurité avait été installé autour de cette maison cossue située dans le Surrey, à une quarantaine de kilomètres au sud de Londres au lendemain de la tuerie. Lundi, il a été étendu aux maisons voisines et aux abords immédiats.

"En raison de préoccupations autour des éléments trouvés à l'adresse (...), les officiers de police ont étendu le cordon de sécurité autour de la propriété et les voisins immédiats de la maison ont été temporairement évacués", a indiqué à l'AFP un porte-parole de la police du Surrey.

Deux sources proches du dossier ont par ailleurs évoqué des développements dans l'enquête notamment sur la base des éléments recueillis lors des perquisitions.

Première publication : 10/09/2012

  • FRANCE

    Tuerie de Chevaline : Zaïnab al-Hilli, témoin essentiel, est sortie du coma

    En savoir plus

  • TUERIE DE CHEVALINE

    "Le pourquoi de la tuerie se situe vraisemblablement en Grande-Bretagne"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Tuerie en Haute-Savoie : "Environ 25 balles ont été retrouvées sur la scène de crime"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)