Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Tchétchénie : des homosexuels persécutés se confient

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Django", "Aurore", "Après la tempête" : les sorties ciné de la semaine

En savoir plus

FACE À FACE

Présidentielle 2017 : deux France en duel

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump, le président du renoncement"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump déclare une guerre commerciale au Canada

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Marine Le Pen, comme si de rien n'était"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Liban : des robes de mariées pour dénoncer une loi sur le viol

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : la loi sur la consommation de stupéfiants assouplie

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

Le Pen et Macron présents à l'hommage au policier tué

En savoir plus

Afrique

Moustapha Abou Chagour élu chef du gouvernement libyen

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/09/2012

L'Assemblée nationale libyenne a élu Moustapha Abou Chagour, l'actuel vice-Premier ministre, chef du nouveau gouvernement de transition. Il a devancé de seulement deux voix le leader de la révolution Mahmoud Djibril.

AFP - Le vice-Premier ministre du gouvernement sortant, Moustapha Abou Chagour, a été élu mercredi par l'Assemblée nationale libyenne chef du nouveau gouvernement de transition, devançant de peu le libéral Mahmoud Jibril.

M. Abou Chagour a obtenu 96 voix, devançant de deux voix seulement le chef de l'alliance des libéraux. Au premier tour de scrutin, M. Jibril avait obtenu 68 voix, contre 55 pour M. Abou Chagour et 41 pour le candidat des islamistes, Awadh al-Baraassi.

Considéré comme proche des islamistes, M. Abou Chagour a pu l'emporter au deuxième tour, notamment en obtenant les voix des députés du Parti de la justice et de la construction (PJC) issu des Frères musulmans, après la défaite de leur candidat au premier tour.

M. Abou Chagour, 61 ans, a fait ses études notamment aux Etats-Unis où il a obtenu son doctorat en ingénierie électrique. Ex-opposant au régime de Mouammar Kadhafi, il s'était exilé aux Etats-Unis dans les années 1980, avant de se joindre au Front de salut national libyen (FSNL), une formation politique à l' étranger qui regroupait les opposants de Mouammar Kadhafi.

Le nouveau Premier ministre est appelé à former un nouveau gouvernement de transition qui succèdera à celui d'Abdelrahim al-Kib.

Le nouveau cabinet disposera plus de légitimité et de plus de marge de manoeuvre que le gouvernement sortant qui avait pour unique mission de gérer les affaires courantes du pays.

Première publication : 12/09/2012

  • LIBYE

    L'ambassadeur américain en Libye tué dans une attaque à Benghazi

    En savoir plus

  • LIBYE

    Al-Senoussi, l'ex-chef du renseignement libyen, extradé vers Tripoli

    En savoir plus

  • LIBYE

    Le ministre de l'Intérieur libyen présente sa démission

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)