Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Asie - pacifique

Incendie meurtrier à Karachi

Dernière modification : 12/09/2012

Au moins 289 personnes ont péri dans l'incendie d'une usine de textile à Karachi, dans le sud du Pakistan, survenu mardi soir. Les autorités ont ouvert une enquête pour négligence de la part des deux propriétaires.

Un gigantesque incendie survenu mardi soir dans une usine de textile de Karachi, la mégalopole du sud du Pakistan, a causé la mort d'au moins 289 personnes, selon un nouveau bilan des autorités locales communiqué mercredi.

"Le bilan des victimes est maintenant de 289 morts", a déclaré à l'AFP un haut fonctionnaire de la ville de Karachi, Roshan Shaikh, précisant que les secouristes continuaient de fouiller l'usine ravagée par l'incendie.

Selon un photographe de l'AFP sur les lieux, des échauffourées ont opposé pendant la nuit la police à des proches de personnes coincées dans le bâtiment.

Dix femmes figurent parmi les victimes, a indiqué Abdus Salam, un médecin à l'hôpital civil de Karachi, ajoutant que 65 ouvriers s'étaient blessés en se jetant par les fenêtres pour échapper aux flammes.

"C'était terrible. Soudain, tout l'étage a été envahi par les flammes et la fumée, et la chaleur était tellement intense que nous nous sommes rués vers les fenêtres, avons brisé la grille en métal et la vitre, et nous avons sauté", raconte à l'AFP depuis un lit d'hôpital Mohammed Saleem, 32 ans, qui s'est brisé la jambe en sautant du 2e étage.

Quelque 150 ouvriers étaient présents dans l'usine lorsque le feu s'est déclaré, a ajouté Saleem.

Les autorités ont diligenté une enquête pour négligence de la part des deux propriétaires de l'usine qui ont été aussi placés sur une liste spéciale leur interdisant de quitter le pays.

Un autre incendie dans une usine de Lahore, deuxième ville du pays, avait fait 21 morts mardi soir, portant ainsi à au moins 310 le nombre total des victimes dans ces deux sinistres survenus à quelques heures d'intervalle.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 12/09/2012

COMMENTAIRE(S)