Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Quel(s) patron(s) pour Total ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

DÉBAT

Les patrons de l'énergie française à l'heure de la transition

En savoir plus

DÉBAT

La sentence de Pistorius est-elle "satisfaisante" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Mort d'un patron baroque"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

Sports

Quand les footballeurs américains soutiennent le mariage gay

Texte par Stéphanie TROUILLARD

Dernière modification : 14/09/2012

Un joueur professionnel de football américain a créé la polémique en se prononçant ouvertement pour le mariage gay. Preuve que les mentalités changent, plusieurs autres athlètes se sont positionnés en faveur de l'union homosexuelle.

Du haut de son 1m85 pour 103 kg, Brendon Ayanbadejo est connu pour ses talents de "linebacker" (joueur de ligne défensive). Mais ces dernières semaines, le membre de l’équipe de football des Ravens de Baltimore a surtout fait parler de lui en dehors du terrain. Le colosse des stades a affiché publiquement son soutien en faveur de la légalisation du mariage gay.

Brendon Ayanbadejo soutient le mariage gay

La fureur d’un représentant démocrate

L'engagement de Brendon Ayanbadejo

L’athlète de 36 ans, père de deux enfants, n’a jamais caché ses positions en faveur des droits des homosexuels. En 2011, il était apparu dans une vidéo pour promouvoir le mariage gay dans l’État du Maryland, où est basée son équipe. "Je pense que nous devons tout faire pour rendre les familles du Maryland plus fortes. C’est donc pour cela que je soutiens l’union des couples gays et lesbiens qui souhaitent s’engager ensemble pour la vie", avait alors expliqué le numéro 51 des Ravens. 

Suite à cette campagne, le Sénat et la chambre des représentants du Maryland avaient  approuvé en février 2012 le mariage homosexuel. Mais la loi a depuis été bloquée par des opposants qui ont obtenu la tenue d’un référendum populaire en marge de l'élection présidentielle de novembre. Fidèle à ses convictions, Brendon Ayanbadejo a renouvelé cet été son engagement en faveur du vote.

Mais cette prise de position ne plaît pas à tout le monde. Emmett Burns, un représentant démocrate du comté de Baltimore, a adressé fin août une lettre virulente à Steve Bisciotti, le propriétaire de l’équipe des Ravens, pour lui demander de faire taire son linebacker.

"Je trouve inconcevable que l’un des vos joueurs, M. Brendon Ayanbadejo appuie publiquement le mariage homosexuel, spécialement en tant que membre des Ravens. Je pense que M. Ayanbadejo devrait se concentrer sur le football et éviter de diviser les supporters", peut-on lire dans ce document.

"Je vous demande de prendre les mesures nécessaires, en tant que propriétaire d’une franchise de football, pour empêcher de telles prises de position de la part de vos employés et pour qu’ils cessent de tels propos injurieux", conclut le politicien.

Soutenu par d'autres joueurs

Diffusé dans les médias, la lettre écrite par Emmett Burns a eu l’effet inverse de celui escompté. De nombreux joueurs se sont manifestés pour défendre leur collègue et leur liberté d’expression. Chris Kluwe des Vikings de Minnesota a notamment pris sa plume pour répondre directement au représentant démocrate.

"Votre haine mordante et votre bigoterie me font honte. Cela me dégoûte de penser que vous êtes responsable de l’élaboration de nos politiques" explique-t-il dans une lettre publiée sur le site sportif, Deadspin.com. "Je peux vous assurer que le mariage gay n’aura aucun effet sur votre vie. Ils ne vont pas venir chez vous et voler vos enfants. Ils ne vont pas vous transformer en obsédé de la bite", ajoute-t-il sans tabou.

Le footballeur Chris Kluwe explique sa position sur le mariage gay

Un changement de mentalité dans le foot US ?

Ce soutien affiché au mariage homosexuel, par deux célèbres joueurs, est le symbole d’un changement de mentalité. Depuis toujours la NFL, le championnat de football américain, est associé à une image de machisme revendiquée. Aucun joueur n’a jamais déclaré son homosexualité alors qu’il était encore professionnel. David Kopay des 49ers de San Francisco ou Roy Simmons des Giants de New York ont annoncé qu’ils étaient gays une fois en retraite.

"La communauté gay ne s’attendait pas à voir quelqu’un de la ligue de sport la plus masculine du pays prendre sa défense", a ainsi expliqué au "New York Times", Cyd Zeigler, le fondateur du site gay Outsports.com. "C’était inattendu, mais génial. Cela fait du bien de voir une vraie passion pour ce sujet".

Interrogé par le journal new-yorkais, Brian Ellner, un avocat, fervent défenseur des droits homosexuels, se félicite aussi de ce tournant : "Ce genre de choses n’était jamais arrivé. Cela compte vraiment car Brendon et Chris sont des athlètes professionnels qui ont une position unique pour influencer l’opinion et pour dire aux supporters que les gays sont comme vous et moi".

Preuve d’une plus grande tolérance dans l’univers sportif américain, les 49ers de San Francisco sont devenus, au mois d’août, la première équipe à rejoindre la campagne de sensibilisation "It Gets Better" (Ça ira mieux). Dans une vidéo, les joueurs s’adressent aux jeunes homosexuels pour leur transmettre un message d’espoir et prévenir le suicide.

L'équipe des 49ers de San Francisco participe à une campagne pour lutter contre le suicide des jeunes gays et lesbiennes

La nouvelle génération de la NFL n'hésite plus à défendre la cause homosexuelle. De jeunes stars comme Rob Gronkowski des Patriots de la Nouvelle-Angleterre et Robert Griffin III des Redskins de Washington ont récemment déclaré qu'ils n’auraient aucun problème avec le fait d’avoir un coéquipier homosexuel. Mais il faudra sans doute encore un peu de temps, avant d'entendre pour la première fois un joueur en activité faire son "coming-out".

 

Première publication : 14/09/2012

  • ÉTATS-UNIS

    Premier mariage homosexuel d'un membre du Congrès américain

    En savoir plus

  • DOPAGE

    Le football américain est-il prêt à en finir avec les hormones de croissance ?

    En savoir plus

  • FOOTBALL AMÉRICAIN

    Inquiétante hécatombe dans le football "made in USA"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)