Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacob Desvarieux, l'ambassadeur international du Zouk!

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

  • Un Français enlevé en Algérie, le Quai d'Orsay n'écarte "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

  • Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

    En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

Amériques

Le volcan de feu s'est réveillé

Dernière modification : 14/09/2012

Le volcan Fuego, situé à l'ouest du Guatemala, est entré en éruption jeudi, projetant un gigantesque nuage de cendres au-dessus du cratère. Les autorités locales ont d'ores et déjà procédé à l'évacuation de 10 000 personnes.

Le Volcan de Feu, au Guatemala, a connu jeudi sa plus forte éruption depuis une décennie, avec des fumerolles visibles depuis la capitale distante de 75 km, et l'évacuation d'au moins 33.000 personnes de villages alentour est prévue, a-t-on annoncé officiellement.

Déjà "10.000 personnes ont été évacuées (...) Au total, il est prévu qu'il y en ait plus de 33.000", a indiqué le porte-parole des services de prévention contre les catastrophe (Conred, publique), David de Leon.

De grandes fumerolles étaient visibles depuis la capitale et sur la route du Pacifique, à 20 km du cratère, des automobilistes ont signalé un immense nuage de cendres qui s'échappait d'un flanc du volcan, situé entre les départements de Chimaltenango, Escuintla et Sacatepequez, au sud-ouest de la ville de Guatemala.

"Ce type d'éruption est plus fort que la normale et n'avait pas été observé ces dernières années, c'est pourquoi nous avons déclenché l'alerte orange (danger)" aux environs du volcan, dans l'ouest du pays, a indiqué à des médias locaux Gustavo Chigna, de l'Institut de vulcanologie.

Il a ajouté qu'en raison de la forte explosion, de la cendre était retombée sur plusieurs villages autour d'une colonne qui s'est élevée à 3.763 mètres d'altitude. Des grondements ont été entendus à plusieurs kilomètres à la ronde.

Javier Garcia, du village de El Porvenir, a raconté sur une radio locale n'avoir pas eu l'intention de quitter sa maison mais "en voyant la forte éruption et toute la cendre qui retombait", lui et ses proches ont "décidé de fuir pour trouver refuge". "Tout est devenu noir et nous ne pouvions plus respirer", a-t-il ajouté.

"Depuis la nuit dernière, on entend de forts grondements, ici, dans la maison, et ce matin (jeudi), c'est devenu tout noir quand le volcan a commencé à lancer des cendres", a relaté sur la même radio une femme du village de Sangre de Cristo, tout en préparant quelques effets avant d'évacuer les lieux avec ses quatre enfants.

Les personnes sont évacuées par des autocars appartenant à des plantations de canne à sucre et avec des camions de transports de bétail et de marchandise, a indiqué à l'AFP un porte-parole des pompiers de cette commune, Mariano Lam.

M. Lam a également signalé que beaucoup d'habitants refusaient de quitter leurs maisons et "avaient décidé de rester sur place à leur propres risques".

Pour compliquer les choses, de "fortes pluies sont signalées dans les zones à proximité du volcan et la formation d'éventuels lahars (coulées de boue mélangeant eau et cendres volcaniques) est surveillée, afin de prendre des mesures préventives sur les routes et dans les rivières", a ajouté la Conred.

Le 3 septembre, les autorités avaient déclenché une alerte jaune sur la zone, après que ce volcan, dont le cratère culmine à 3.763 m, avait enregistré sa troisième et plus importante éruption de l'année.

AFP

Première publication : 14/09/2012

COMMENTAIRE(S)