Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Classement des personnalités influentes : 10 africains dans le palmarès du Time magazine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Où s'arrêtera Poutine ?

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

En savoir plus

SUR LE NET

Opération ratée de la police de New York sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sean Lennon dans les pas de son père

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : peine de mort et réglementation

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Michel Platini : "pas sûr que le PSG respecte le fair play financier"

En savoir plus

  • De la guerre civile aux portes de Paris, parcours de réfugiées syriennes

    En savoir plus

  • Des soldats russes sur le pied de guerre à la frontière ukrainienne

    En savoir plus

  • Accord Hamas-Fatah : Israël suspend les négociations de paix

    En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : deux candidats face à Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

    En savoir plus

  • Abdoulaye Wade bloqué au Maroc, confusion sur son retour à Dakar

    En savoir plus

  • RD Congo : près de 50 morts dans un accident de train

    En savoir plus

  • Les dessous des résultats record d’Apple

    En savoir plus

  • Ségolène Royal dément avoir interdit les décolletés dans son ministère

    En savoir plus

  • Impression 3D : dix maisons construites en 24 heures à Shanghaï

    En savoir plus

  • Premières pistes pour mettre fin au conflit entre VTC et taxis

    En savoir plus

  • Le rappeur Rohff mis en examen et incarcéré pour violences

    En savoir plus

  • Au Caire, le voile de la discorde

    En savoir plus

  • Le patron de la F1 Bernie Ecclestone jugé pour corruption

    En savoir plus

  • Au moins trois médecins américains tués dans un hôpital de Kaboul

    En savoir plus

  • Les îles Senkaku "couvertes" par le traité de défense américano-japonais

    En savoir plus

  • Platini doute que le PSG respecte le fair-play financier

    En savoir plus

  • Le président colombien rétablit le maire de Bogota dans ses fonctions

    En savoir plus

FRANCE

Hollande annonce la fermeture de la centrale de Fessenheim fin 2016

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Dernière modification : 15/09/2012

En ouverture de la conférence environnementale, vendredi, à Paris, le président français a annoncé la fermeture en 2016 de la plus ancienne centrale de France. Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a dit vouloir mettre l'accent sur le renouvelable.

 

La centrale nucléaire française de Fessenheim sera fermée d'ici la fin 2016. C’est ce qu’a affirmé, vendredi 14 septembre, François Hollande lors de son discours d'ouverture de la conférence environnementale, à Paris.

"Certaines mesures seront engagées dès le lendemain de la conférence" (François Hollande)

"La centrale de Fessenheim, qui est la plus ancienne de notre parc, sera fermée à la fin de l'année 2016 dans des conditions qui garantiront la sécurité des approvisionnements de cette région, la reconversion du site et la préservation de tous les emplois", a déclaré le président français.

À la suite de l'incident chimique qui s'est produit mercredi dans le bâtiment réacteur de la centrale, des écologistes ont réclamé une accélération de la fermeture de la centrale. François Hollande avait promis, durant la campagne électorale, la fermeture de la centrale avant la fin de son mandat.

Évoquant précisément la transition énergétique et "la diversification des sources de production et d'approvisionnement" en énergie, le chef de l’État a également rappelé son objectif de réduire la part du nucléaire dans l'électricité produite de 75 % actuellement à 50 % à l'horizon 2025.

Transition énergétique

Le Japon annonce l’arrêt progressif du nucléaire

Dix-huit mois après la catastrophe de Fukushima, le gouvernement japonais a annoncé qu’il comptait se passer du nucléaire d’ici à 30 ans. Deuxième économie d'Asie et grand pays industriel, la décision du Japon intervient après des résolutions similaires de l'Allemagne, la première économie européenne, et de la Suisse.

Ces trois pays ont pris cette option après l'incident de mars 2011 à la centrale Fukushima, à 220 km au nord-est de Tokyo. Un accident sans précédent depuis la catastrophe de Tchernobyl il y a 25 ans et qui a provoqué d'importantes émissions radioactives et contraint une centaine de milliers d'habitants à abandonner leurs maisons.
 

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, qui a quant à lui clôturé, samedi, la conférence, a annoncé la publication la semaine prochaine d'une "feuille de route" pour la mise en œuvre de la transition énergétique.

"La crise profonde que nous traversons n'est pas seulement financière et économique, elle est aussi environnementale", a déploré le chef du gouvernement, à l'issue des tables rondes auxquelles ont participé 14 ministres et 300 élus et représentants des ONG, syndicats et patronat.

La feuille de route met notamment l’accent sur les énergies renouvelables. Selon le Premier ministre, le gouvernement va lancer d'ici la fin décembre un nouvel appel d'offres pour la construction et l'exploitation de deux parcs d'éoliennes en mer, situés au large du Tréport (Seine-Maritime) et de Noirmoutier (Vendée).

Relancer le dialogue environnemental

Qualifié de "vrai test" par France nature environnement (FNE) ou Greenpeace, ce rendez-vous doit relancer le dialogue environnemental entre gouvernement, ONG, syndicats, employeurs et élus. Et fixer une nouvelle feuille de route "verte" cinq ans après le Grenelle de l'environnement. Le président français a d'ailleurs affiché, vendredi matin, une "ligne de conduite" ferme, en rejetant - en marge de la conférence - plusieurs demandes de permis d'exploitation du gaz de schiste.

François Hollande a promis cette conférence, annuelle, pour ouvrir "un dialogue environnemental au même niveau que le dialogue social". Comme il l'avait fait en juillet pour la conférence sociale, il lancera les travaux par une allocution vers 11H00 au Conseil économique, social et environnemental (Cese), à Paris.

Parmi les cinq tables rondes thématiques (énergie, biodiversité, santé, fiscalité, gouvernance) prévues à partir de vendredi après-midi et jusqu'à samedi midi, celle sur l'énergie s'annonce comme électrique.

INFOGRAPHIE


 

Première publication : 14/09/2012

  • FRANCE

    La centrale nucléaire de Fessenheim sera fermée "le plus tôt possible"

    En savoir plus

  • FRANCE

    L'incident à Fessenheim relance le débat sur la fermeture de la centrale

    En savoir plus

  • FRANCE

    Les écologistes exaspérés par les propos de Montebourg sur le nucléaire

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)