Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

Afrique

Le producteur présumé du film anti-islam interrogé par les autorités américaines

© AFP

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 15/09/2012

Les agents fédéraux interrogent un Californien de confession copte soupçonné d'être le producteur de "L'Innocence des musulmans", le film à l’origine des émeutes anti-américaines qui secouent une douzaine de pays musulmans.

Alors que les manifestations anti-américaines se multiplient dans plusieurs pays musulmans, Washington s’intéressent à Nakoula Basseley Nakoula, un Californien de confession copte soupçonné d'avoir des liens avec la production de la vidéo islamophobe qui a provoqué une vague de violentes manifestations dans le monde arabe. 

Un cinéaste porno a réalisé "L'Innocence des musulmans"

Le film "L'Innoncence des musulmans" aurait été réalisé par Alan Roberts, 65 ans, un réalisateur de films pornographiques et d'action à petit budget, révèle le site Internet américain Gawker.

D'après Gawker, qui a interrogé des membres de l'équipe de tournage du film, les acteurs affirment avoir été trompés, croyant jouer dans un film de fiction épique, et découvrant ensuite qu'un doublage avait transformé leurs répliques en propagande anti-musulmane.

Le film a été ensuite promu par des coptes par des chrétiens évangéliques antimusulmans de droite, tel Morris Sadek, Égypto-Américain, et le pasteur de Floride Terry Jones, connu pour avoir brûlé publiquement un exemplaire du Coran.


Avec AFP

Ce samedi 15 septembre, il a accepté de suivre les agents fédéraux du service de l'application des peines, qui vont l’interroger dans les locaux du shérif du comté de Cerritos, situé dans la banlieue de Los Angeles.
 
Condamné en 2010 à 21 mois de prison et cinq années de mise à l'épreuve dans une affaire de fraude bancaire, Nakoula, 55 ans, est soupçonné d’avoir violé les conditions de sa liberté conditionnelle. Il risque de retourner en prison.
 
Une manifestation en Australie
 
Surtout, Nakoula est soupçonné d'être le producteur du film islamophobe "'L'Innocence des musulmans". Des extraits de ce film amateur à petit budget diffusé sur YouTube, qui présente les musulmans et le prophète Mahomet comme immoraux et brutaux, a déclenché dès le mardi 11 septembre des émeutes anti-américaines en Égypte puis en Libye.
 
Samedi, la tension n’était pas retombée au Caire, où la police a bouclé les abords de la place Tahrir, berceau du mouvement qui renversa Hosni Moubarak en février 2011, et de l’ambassade américaine. Au Yémen, Al-Qaïda a appelé les musulmans à mener de nouvelles manifestations et à tuer de nouveaux diplomates américains.
 
Une manifestation s’est également déroulée, ce samedi, devant la représentation des États-Unis en Australie, qui se trouve à son tour touché par le mouvement d’indignation.
 
La fermeté d’Obama
 
Dans la nuit de vendredi à samedi, le président américain, Barack Obama, et la secrétaire d’État, Hillary Clinton, ont envoyé un message de fermeté alors qu’ils assistaient à la cérémonie solennelle organisée pour le retour des dépouilles des quatre Américains tués mardi soir dans l'attaque du consulat américain de Benghazi, en Libye.
 
"Les États-Unis ne se retireront jamais du monde", a déclaré le locataire de la Maison Blanche, qui brigue par ailleurs un nouveau mandat le 6 novembre, dans son discours prononcé sur la  base aérienne Andrews (Maryland).
 
Il a également appelé les autorités des pays secoués par les mouvements anti-américains à se tenir à leurs "obligations à assurer la sécurité" des installations et du personnel diplomatique.
 
Vendredi, jour de la grande prière dans le monde musulman, des représentations diplomatiques occidentales ont été attaquées dans une douzaine de pays, comme la Tunisie, la Libye, le Maroc, le Soudan, le Yémen, l’Inde ou encore le Nigeria. Au total, les violents affrontements entre manifestants et forces de l'ordre déployées pour défendre les représentations ont fait sept morts, dont trois à Khartoum, deux à Tunis, un au Caire et un au Liban.

 FRANCE 24 avec dépêches


 
 

Première publication : 15/09/2012

  • FILM ANTI-ISLAM

    Les émeutes anti-américaines se propagent à travers le monde musulman

    En savoir plus

  • LIBYE

    Qui est Ansar al-Charia ?

    En savoir plus

  • INTERNET

    YouTube bloque l'accès en Égypte et en Libye au film qui a mis le feu aux poudres

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)