Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : croissance, inflation... Tableau noir pour l'exécutif?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Gaza : pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

Sports

François Hollande reçoit les médaillés des JO à l'Élysée

© AFP

Dernière modification : 17/09/2012

Les athlètes français médaillés aux Jeux olympiques et paralympiques de Londres ont été reçus ce lundi à l'Élysée par le président de la République. François Hollande a salué leurs performances qui ont contribué au "rêve français".

François Hollande a reçu lundi à l'Elysée la plupart des 115 athlètes français médaillés aux jeux Olympiques et paralympiques de Londres, quelques-uns passablement intimidés, d'autres plus à leur aise, tous honorés par le chef de l'Etat pour avoir contribué au "rêve français".

Les réactions de plusieurs athlètes

Lundi midi, la salle des fêtes du Palais de l'Elysée avait des airs de village olympique. Entourés de leurs dirigeants et entraîneurs, les héros de Londres se retrouvaient pour une première cérémonie officielle avant la traditionnelle remise des insignes de la Légion d'honneur qui devrait avoir lieu avant la fin de l'année, au même endroit.

"Que le chef de l'Etat prenne sur son temps pour recevoir les médaillés olympiques, ça fait plaisir, ça nous honore, même si nous nous sommes battus aussi pour la France et pour le drapeau", déclarait le champion olympique de judo Teddy Riner, la main calée au fond de la poche de son costume noir où il conservait la médaille qui ne le quitte plus depuis le 3 août.

Très décontracté, le quintuple champion du monde des lourds contrastait avec des sportifs moins habitués aux fastes et aux honneurs comme le jeune Yannick Agnel, 20 ans, double champion olympique de natation (200 m et 4x100 m libre), ou son coéquipier Florent Manaudou sacré sur 50 m libre, tout deux "très impressionnés".

Reconnaissables à leur "uniforme" -costume gris, cravate bordeaux-, les handballeurs bénéficiaient eux de l'effet "groupe" pour affronter le protocole élyséen.

"Sportifs tout simplement"


Les plus manifestement heureux étaient les médaillés paralympiques, reçus pour la première fois par le président de la République en même temps que les valides.

"C'est un grand jour pour le handisport français, pour le sport tout court", estimait ainsi le cycliste Joël Jeannot, médaillé de bronze en Angleterre. "On ne pensait pas être reçus aussi rapidement et en même temps que les autres. Aujourd'hui, on est sportif tout simplement."

Charles Rozoy, premier Français à avoir décroché l'or aux Paralympiques de Londres (sur 100 m papillon), se réjouissait lui du "boom médiatique" procuré par cette réception dans la foulée des Jeux. "C'est à nous maintenant de faire que cette médiatisation continue, d'expliquer aux jeunes que le handisport c'est du sport", déclarait-il.

Un peu plus tôt, François Hollande avait salué les médaillés avant de poser avec eux dans les jardins de l'Elysée. "Vous avez du panache et vous avez en même temps réalisé votre rêve", avait-il lancé, louant leur "esprit de travail, de discipline et de solidarité".

"Ce que vous avez fait, vous l'avez fait pour vous-même, vous l'avez fait pour votre pays, vous l'avez fait aussi pour des valeurs qui vont bien au-delà du seul exploit".

François Hollande a également célébré l'"exemplarité" des médaillés français. "Votre force, c'est d'avoir donné envie aux autres, c'est un beau message" adressé aux jeunes qui rêvent de "faire comme vous", leur a-t-il dit.

Rendant un nouvel hommage aux organisateurs des JO de Londres, le chef de l'Etat a appelé à "en tirer les leçons" afin que "si, un jour, nous avons à présenter un dossier pour l'organisation de jeux Olympiques et paralympiques, nous soyons capables de gagner cette compétition".

AFP

 

Première publication : 17/09/2012

  • JEUX PARALYMPIQUES

    Deuxième médaille d'or et record du monde pour Assia el-Hannouni

    En savoir plus

  • JEUX PARALYMPIQUES

    Le nageur Charles Rozoy décroche la première médaille d'or française

    En savoir plus

  • DIAPORAMA

    Londres-2012 : retour en images sur la quinzaine olympique tricolore

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)