Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : pour Lambert Mende, les désaccords de l'opposition sont à l'origine du blocage politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

François Fillon impassible face à la détresse des aide-soignantes

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Guillaume Gomez, l’autre chef de l’Élysée

En savoir plus

TECH 24

Bienvenue à Netflixland! Dans le QG du roi du streaming, à Los Gatos, en Californie

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Élection présidentielle : le désarroi des électeurs

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Une économie "décarbonée" est-elle possible ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Une économie "décarbonée" est-elle possible ?

En savoir plus

FOCUS

France : rencontre avec ces catholiques de droite, fidèles coûte que coûte à Fillon

En savoir plus

#ActuElles

L’exploit de Zulala Hashemi, finaliste de "Nouvelle Star" en Afghanistan

En savoir plus

Sports

Coup d'envoi du premier championnat professionnel de football en Afghanistan

© AFP

Dernière modification : 18/09/2012

Les supporters afghans de football vont désormais pouvoir suivre les exploits de leurs propres équipes. Après plus de trois décennies de guerre, le pays s'est enfin doté de son premier championnat professionnel.

Le premier championnat professionnel de football afghan, une compétition destinée à promouvoir le sport et la paix dans un pays en guerre depuis plus de trois décennies, a connu des débuts très réussis, entre ferveur populaire et buts, mardi à Kaboul.

Le petit stade de la Fédération afghane de football, nanti de ses 3.500 sièges, était comble, à l'exception d'une petite partie de l'enceinte destinée aux familles, où les femmes étaient acceptées, par opposition au reste des lieux, uniquement peuplés d'hommes.

Les Maïwand Atalan - les Héros de Maïwand, une montagne renommée de la province du Helmand, dans le sud très instable du pays -, en s'imposant 3-1 sur les Shaheen Asmayee (les aigles d'Asmayee, un mont dans Kaboul), resteront les premiers vainqueurs d'une rencontre de l'Afghan premier league (APL), un tournoi lancé mardi et qui se terminera le 19 octobre.

"Je suis très fier de ce que nous avons réussi à faire. Je voudrais que l'Afghanistan puisse envoyer des messages positifs, et qu'on ne parle pas seulement de ce qui s'est passé aujourd'hui", s'est félicité Saïd Shafir Gawari, un cadre de l'APL, en référence à l'attentat suicide ayant tué douze personnes, dont neuf étrangers, mardi matin à Kaboul.

"La plupart des Afghans sont jeunes. Ils ont moins de 25 ans. Nous voudrions dire aux Afghans, et au monde, que les Afghans peuvent jouer ensemble, que nous avons des équipes composées de différentes ethnies", a-t-il poursuivi.

L'origine ethnique est l'un des principaux critères de fragmentation de la société afghane. Dans les années 1990, les pachtounes (dont les talibans sont issus) s'opposaient militairement aux Tadjiks, Ouzbeks ou encore Hazaras, les autres ethnies dominantes en Afghanistan.

Huit équipes s'affronteront lors d'une phase de poules. Des demi-finales et finales seront ensuite organisées, pour un total de 16 matchs, tous télévisés sur deux des principales chaînes afghanes, l'une en dari, l'autre en pachtoune, les deux langues les plus parlées en Afghanistan.

Petite innovation afghane, une partie des joueurs de l'APL a été sélectionnée via une émission de télé-réalité, Maidan e Sabz (terrain vert), pour laquelle des milliers de jeunes Afghans se sont portés candidats.

(AFP)

Première publication : 18/09/2012

  • JEUX OLYMPIQUES

    Footballeuses voilées aux JO : "Accepter cette loi, c’est oublier le combat des pionnières!"

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Après trois ans d'incarcération, Israël rend sa liberté au footballeur palestinien Mahmoud Sarkak

    En savoir plus

  • REPORTAGE

    Le football croate gangréné par la corruption

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)