Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Groupe Renault : des résultats record, mais une rémunération en baisse pour son PDG

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nouvel an chinois : une émission de CCTV fait scandale avec un sketch raciste

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Le bitcoin, la monnaie 2.0

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Discours de Ramaphosa: le président sud-africain promet un "fantastique départ"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Abus Sexuels : des ONG dans la tempête

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'après Zuma : Cyril Ramaphosa présente son plan d'action pour le pays

En savoir plus

TECH 24

Corée du Sud : l'innovation en forme olympique

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Infrastructures : les grands travaux de Donald Trump

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Chômage en baisse : la France est-elle sortie de la crise ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 19/09/2012

"Mais que fait Manuel Valls ?"

Presse française, Mercredi 19 septembre. Au menu de la presse française ce matin, l’examen du projet de loi sur la rectification du nouveau traité budgétaire européen, Bernard Arnault et la Belgique, et la petite musique de Manuel Valls.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse française, avec l’étude, ce matin, en conseil des ministres, du projet de loi qui va autoriser la ratification du nouveau traité européen.
 
Le Conseil des ministres va adopter en fait deux textes, un texte sur la ratification du traité lui-même, et un autre sur les finances publiques, qui va reprendre la «règle d'or» limitant à 0,5% du PIB le déficit public. Tout ça va être débattu ensuite à l’Assemblée au début du mois prochain. Un débat qui promet d’être vif, puisqu’une partie de la gauche, le Front national et les souverainistes de droite y voient tantôt une sorte d’institutionnalisation des politiques d’austérité, tantôt un dangereux abandon de la souveraineté nationale. «Traité européen, la bataille des arguments commence» titre la Croix.
 
 
Ratification du nouveau traité européen, la suite, c’est à voir du côté de l’Humanité, qui a choisi de donner la parole à 10 personnalités politiques de la gauche de la gauche. Si «elles disent non au pacte budgétaire», c’est parce qu’elles craignent que ce traité enferme la France dans ce qu’elles présentent comme une «camisole d’austérité dont il lui sera interdit de se défaire, sous peine de sanctions de l’Union européenne».
 
L’Humanité qui révèle également ce matin l’ampleur des sommes placées en deux ans en Belgique par Bernard Arnault. Le patron de LVMH, qui demande la nationalité belge, se défend de le faire pour des raisons fiscales. Il aurait en tout cas, et d’après l’Humanité, déjà augmenté ses actifs transférés en Belgique de plus de 14 milliards d’euros, via 11 sociétés qui n’auraient payé en 2011 que 24 millions d’euros sur un bénéfice avant impôts de 630 millions. Soit un taux d’imposition de 3,84 %. «Qui dit mieux ?», ironise l’Humanité, en appelant le gouvernement à réagir à ces révélations «qui montrent clairement que Bernard Arnault a engagé une opération de très grande envergure pour délocaliser sa fortune».
 
A voir également ce matin, la décision du ministre de l’Intérieur Manuel Valls d’enterrer le projet de récépissé lors des contrôles d’identité. La promesse numéro 30 du candidat Hollande était destinée à éviter les contrôles au faciès. Libération s’interroge sur «la distribution exacte des rôles entre Manuel Valls et le président de la République», et se demande «quel sera le destin d’autres promesses symboliques formulées par François Hollande», comme le droit de vote des étrangers.
 
Un projet qui était la promesse numéro 50 du programme socialiste, et que le ministre de l’Intérieur a également commencé à enterrer. Manuel Valls qui persiste dans une position de franc-tireur. Mais «à quoi joue-t-il ?», s’interroge le Parisien.
 
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

16/02/2018 Revue de presse internationale

"Trump pourrait avoir des ennuis selon le zodiaque chinois"

Au menu de la revue de presse internationale vendredi, les réactions à cette 18e fusillade en milieu scolaire aux États-Unis. La presse s'interroge sur les liaisons dangereuses...

En savoir plus

16/02/2018 Revue de presse française

"Le rapport Spinetta, scénario catastrophe pour le ferroviaire"

Au menu de la revue de presse française, vendredi, la réforme de la SNCF qui sonne comme un Big Bang dans le secteur du rail en France ; mais aussi les "nouveaux risques sur la...

En savoir plus

15/02/2018 Revue de presse internationale

"En Guinée équatoriale, la main de fer d'Obiang Nguema"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 15 février, une nouvelle tuerie de masse dans une école de Floride, aux États-Unis, où un tireur a ouvert le feu sur des...

En savoir plus

15/02/2018 Revue de presse française

"Je ne demande pas la bella vita, juste une petite chambre et la dignité"

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 15 février, l'appel lancé par un sans-abri à Emmanuel Macron, la réforme du sacro-saint baccalauréat, le fléau du harcèlement au...

En savoir plus

14/02/2018 Revue de presse internationale

"Le début de la fin pour Nétanyahou ?"

Au menu de cette revue de presse internationale du mercredi 14 février : la recommandation faite par la police à la justice israélienne d’inculper Benjamin Nétanyahou pour...

En savoir plus