Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Italie : la région désertée de Basilicate reprend vie grâce aux migrants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Richard Bona, l'un des bassistes les plus doués de sa génération

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

L'Italie entre dans une zone d'incertitude

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'échec de Renzi: avoir sous-estimé la brutalité sociale de sa politique"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La "castritude" selon Ségolène Royal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pierre Conesa : "L’Arabie saoudite a une diplomatie à deux facettes"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"La Turquie ne peut pas se passer de l'Europe"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : les populistes s'enracinent

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Brexit : bras de fer entre le gouvernement et la Haute Cour

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 19/09/2012

"Mais que fait Manuel Valls ?"

Presse française, Mercredi 19 septembre. Au menu de la presse française ce matin, l’examen du projet de loi sur la rectification du nouveau traité budgétaire européen, Bernard Arnault et la Belgique, et la petite musique de Manuel Valls.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse française, avec l’étude, ce matin, en conseil des ministres, du projet de loi qui va autoriser la ratification du nouveau traité européen.
 
Le Conseil des ministres va adopter en fait deux textes, un texte sur la ratification du traité lui-même, et un autre sur les finances publiques, qui va reprendre la «règle d'or» limitant à 0,5% du PIB le déficit public. Tout ça va être débattu ensuite à l’Assemblée au début du mois prochain. Un débat qui promet d’être vif, puisqu’une partie de la gauche, le Front national et les souverainistes de droite y voient tantôt une sorte d’institutionnalisation des politiques d’austérité, tantôt un dangereux abandon de la souveraineté nationale. «Traité européen, la bataille des arguments commence» titre la Croix.
 
 
Ratification du nouveau traité européen, la suite, c’est à voir du côté de l’Humanité, qui a choisi de donner la parole à 10 personnalités politiques de la gauche de la gauche. Si «elles disent non au pacte budgétaire», c’est parce qu’elles craignent que ce traité enferme la France dans ce qu’elles présentent comme une «camisole d’austérité dont il lui sera interdit de se défaire, sous peine de sanctions de l’Union européenne».
 
L’Humanité qui révèle également ce matin l’ampleur des sommes placées en deux ans en Belgique par Bernard Arnault. Le patron de LVMH, qui demande la nationalité belge, se défend de le faire pour des raisons fiscales. Il aurait en tout cas, et d’après l’Humanité, déjà augmenté ses actifs transférés en Belgique de plus de 14 milliards d’euros, via 11 sociétés qui n’auraient payé en 2011 que 24 millions d’euros sur un bénéfice avant impôts de 630 millions. Soit un taux d’imposition de 3,84 %. «Qui dit mieux ?», ironise l’Humanité, en appelant le gouvernement à réagir à ces révélations «qui montrent clairement que Bernard Arnault a engagé une opération de très grande envergure pour délocaliser sa fortune».
 
A voir également ce matin, la décision du ministre de l’Intérieur Manuel Valls d’enterrer le projet de récépissé lors des contrôles d’identité. La promesse numéro 30 du candidat Hollande était destinée à éviter les contrôles au faciès. Libération s’interroge sur «la distribution exacte des rôles entre Manuel Valls et le président de la République», et se demande «quel sera le destin d’autres promesses symboliques formulées par François Hollande», comme le droit de vote des étrangers.
 
Un projet qui était la promesse numéro 50 du programme socialiste, et que le ministre de l’Intérieur a également commencé à enterrer. Manuel Valls qui persiste dans une position de franc-tireur. Mais «à quoi joue-t-il ?», s’interroge le Parisien.
 
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

05/12/2016 Revue de presse française

"La "castritude" selon Ségolène Royal"

Au menu de cette revue de presse française, lundi 5 décembre, la démission de Matteo Renzi, après le rejet de sa réforme constitutionnelle, l’élection d’un écologiste à la...

En savoir plus

05/12/2016 Revue de presse internationale

"L'échec de Renzi: avoir sous-estimé la brutalité sociale de sa politique"

Au menu de cette revue de presse française, lundi 5 décembre, la démission de Matteo Renzi, après le rejet de sa réforme constitutionnelle, l’élection de l’écologiste Alexander...

En savoir plus

02/12/2016 REVUE-DE-PRESSE

"Moi, pas candidat"

La presse française titre ce vendredi presque à l’unisson sur le renoncement de François Hollande à se présenter à la prochaine présidentielle… Une annonce qui sonne comme un...

En savoir plus

02/12/2016 REVUE-DE-PRESSE

"Au revoir"

Dans cette revue de presse internationale, coup de projecteur sur les réactions et les analyses au lendemain de l'annonce de François Hollande de ne pas se présenter à la...

En savoir plus

01/12/2016 Revue de presse française

"L'échec sinistre des Occidentaux à Alep"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 1er décembre, la situation tragique des civils à Alep-Est, le retour des tensions entre la France et le Rwanda, et la...

En savoir plus