Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Desunion Jack"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les promesses de Hollande à l'épreuve du pouvoir

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

France-Afrique : un rapport parlementaire très critique appelle à une nouvelle politique africaine

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Kamel Daoud : "Faire de 'Je suis Charlie' une religion me dérange"

En savoir plus

FOCUS

Royaume-Uni : le système de santé, enjeu central des législatives

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hafsia Herzi de retour dans une comédie "certifiée Hallal"!

En savoir plus

FACE À FACE

Le Front national dans la tourmente

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Arabie saoudite : le temps du changement

En savoir plus

DÉBAT

Loi sur le renseignement : sécurité ou liberté ?

En savoir plus

Economie

Le dernier voyage de la navette Endeavour

© AFP

Dernière modification : 19/09/2012

Après ses nombreuses missions dans l'espace, Endeavour est désormais officiellement à la retraite. La navette spatiale américaine a été transférée vers un musée californien à l'aide d'un Boeing 747.

La navette spatiale américaine Endeavour a entamé mercredi son dernier voyage amarrée au dos d'un Boeing 747 qui est parti de Floride (sud-est) vers la Californie (ouest), où elle sera exposée dans un musée, selon la Nasa.

L'appareil a pris son envol à l'aube sans problème, quelques minutes après l'heure prévue de 07H15 (11H15 GMT), après deux reports en raison du mauvais temps.

Endeavour, la plus récente des trois navettes restantes ayant volé dans l'espace, devrait arriver à l'aéroport de Los Angeles vendredi amarrée au dos du 747 modifié après avoir fait plusieurs escales.

L'orbiteur de 85 tonnes, qui avait effectué sa dernière mission dans l'espace en mai-juin 2011, a quitté le centre spatial Kennedy, près de Cap Canaveral en Floride pour se rendre à Los Angeles où elle doit être exposée au California Science Center.

Le voyage d'Endeavour à Los Angeles est comme un retour aux sources, car la navette a été construite à Palmdale, au nord de Los Angeles, en remplacement de la navette Challenger, qui s'était désintégrée peu après son décollage en 1986.

Avant de prendre le chemin de la côte ouest, l'attelage effectuera des survols à basse altitude du Centre Kennedy, de la base aérienne de Cap Canaveral et de celle de Patrick Air Force Base toute proche.

Le transporteur doit également survoler, en guise de dernier salut d'Endeavour, le centre spatial Stennis de la Nasa dans le Mississippi (sud) et l'usine de Michoud en Louisiane (sud), où étaient produits les réservoirs externes des lanceurs. Il se posera ensuite à Ellington Field, près du Centre spatial Johnson à Houston au Texas (sud).

Le convoi reprendra les airs jeudi pour aller se poser au centre de recherche de la Nasa de Dryden situé sur la base aérienne d'Edwards, dans le désert de Mojave en Californie.

Vendredi, le transporteur effectuera des survols à basse altitude dans le nord de la Californie, au-dessus de plusieurs villes dont Sacramento, San Francisco et Los Angeles, avant d'atterrir à l'aéroport de Los Angeles.

Depuis la fin l'an dernier du programme des navettes spatiales, beaucoup de villes américaines se disputent le droit d'abriter les appareils.

Discovery, le plus ancien des orbiteurs, a été installée au Centre Steven Udvar-Hazy, une annexe du musée national de l'Air et de l'Espace près de Washington.

Elle avait pris la place de la navette Enterprise, un prototype qui n'a jamais volé dans l'espace. Cette dernière se trouve désormais au musée de la Mer, de l'Air et de l'Espace de New York.

Enfin, Atlantis ira au Centre des visiteurs du Kennedy Space Center à Orlando (Floride) quand le bâtiment prévu pour la recevoir sera terminé.

Deux autres navettes ont été détruites en vol, tuant à chaque fois tout l'équipage. Outre Challenger, Columbia s'est désagrégée lors de son retour sur terre en 2003.

(AFP)

Première publication : 19/09/2012

  • ESPACE

    Le robot Curiosity réussit ses premiers tours de roues sur Mars

    En savoir plus

  • ESPACE

    La première photo couleur de Mars par Curiosity

    En savoir plus

  • ESPACE

    Curiosity, le robot détective qui entend percer les mystères de Mars

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)