Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Données personnelles : les pratiques des géants du Net dénoncées

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires tagués en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

PROFILS

Justine Dupont, surfeuse

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Génocide rwandais : le défi de la réconciliation

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

PSA à la conquête de la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Corée du Sud : des questions encore

En savoir plus

TOUS POLITIQUES

Benoist Apparu, député-maire UMP de Châlons-en-Champagne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Libérés de l'enfer

En savoir plus

  • L'ex-otage Didier François témoigne : "J'ai subi des simulacres d'exécutions"

    En savoir plus

  • Fusillade de Sloviansk : l’identité des assaillants, enjeu entre Moscou et Kiev

    En savoir plus

  • Corée du Sud : la présidente incrimine l’équipage du ferry naufragé

    En savoir plus

  • Sécurité maximale et participation record au marathon de Boston

    En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Kabylie : affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Tizi Ouzou

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad dans la ville chrétienne de Maaloula pour Pâques

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

  • Algérie : 14 soldats tués dans une embuscade en Kabylie

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

Santé

Une étude française révèle l'importante toxicité du maïs OGM sur des rats

©

Vidéo par FRANCE 24

Dernière modification : 19/09/2012

Pendant deux années, des chercheurs français ont étudié les effets du maïs OGM NK603 - un maïs transgénique mis au point par le groupe Monsanto - sur 200 rats. L'OGM se révèle très toxique et souvent mortel pour les rongeurs.

L'étude fait l'effet d'une bombe. Selon un rapport à paraître en ligne dans la revue internationale de toxicologie alimentaire "Food and Chemical Toxicology", des rats nourris pendant deux ans avec un maïs OGM – traité dans certains cas avec l'herbicide phare du groupe Monsanto, le Roundup -, meurent plus jeunes et souffrent plus souvent de cancers que les autres, nourris avec du maïs non génétiquement modifié.

"Les résultats révèlent des mortalités bien plus rapides et plus fortes au cours de la consommation [des OGM], assure à l’AFP Gilles-Eric Seralini, chercheur à l'université de Caen, qui a dirigé l'équipe à l'origine de cette étude. Il poursuit : "Les résultats sont alarmants. On observe, par exemple, deux à trois fois plus de mortalité chez les femelles traitées. Il y a deux à trois fois plus de tumeurs chez les rats traités des deux sexes".

Des tumeurs plus grosses que des balles de ping-pong

"Pour la première fois au monde, un OGM et un pesticide ont été évalués pour leur impact sur la santé plus longuement que les agences sanitaires, les gouvernements et les industriels ne l'ont fait", affirme le professeur Seralini.

Selon lui, le maïs NK603, OGM de Monsanto, n'a jusqu'alors été testé que sur une période de trois mois, une période trop courte pour détecter l'apparition des tumeurs. Quelques OGM ont déjà été testés à trois ans, mais jamais avec des analyses aussi approfondies.

C'est la première fois, selon M. Seralini, que le Roundup est testé sur le long terme. Jusqu'à présent, seul le principe actif de cet herbicide sans ses adjuvants avait été testé plus de six mois. "Ce sont les meilleurs tests qu'on peut avoir avant d'aller tester chez l'homme", affirme le chercheur.

L'article de "Food and Chemical Toxicology", dont l'AFP a obtenu une copie, montre des rats femelles de laboratoire ayant développé des tumeurs plus grosses que des balles de ping-pong.

(FRANCE 24 avec dépêches)

 

Première publication : 19/09/2012

  • FRANCE

    La classe politique impuissante après la levée de la suspension du maïs OGM ?

    En savoir plus

  • AGRICULTURE

    La justice française autorise Monsanto à cultiver son maïs transgénique

    En savoir plus

  • ENVIRONNEMENT

    La France s'apprête-t-elle à reprendre les cultures d'OGM ?

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)