Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Evgeny Morozov, l'anti-conformiste du Web

En savoir plus

SUR LE NET

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

START-UP : La tentation de l'étranger ?

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Enseignement numérique : La francophonie à la traîne !

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Véronique Morali, présidente du Women's Forum et du directoire de Webedia

En savoir plus

Ukraine et Syrie: quelles gestions des crises?

En savoir plus

Virus Ebola et Budget français : psychose et combat diplomatique

En savoir plus

  • Ebola : l'aide-soignante espagnole n'a plus le virus

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Crise politico-sportive : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • Foot européen : carton plein pour les cadors, à l'exception de la Juve

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

  • L'Église ne parvient pas à un consensus sur les homosexuels et les divorcés

    En savoir plus

  • De nouveaux heurts à Hong Kong font 20 blessés

    En savoir plus

  • Tempête dans l'Himalaya : le bilan humain s'alourdit

    En savoir plus

  • Paul McCarthy renonce à regonfler sa sculpture plastique vandalisée à Paris

    En savoir plus

  • Ebola : la course au vaccin bat son plein

    En savoir plus

  • Vidéo : l'organisation de l'EI dispose-t-elle d'avions de chasse ?

    En savoir plus

  • Défiant la loi, le maire de Rome enregistre 16 mariages gays

    En savoir plus

  • Nouvelle attaque meurtrière des rebelles ougandais dans un village du Nord-Kivu

    En savoir plus

  • Hong Kong : les manifestants réinvestissent un campement

    En savoir plus

  • Étudiants disparus au Mexique : le chef d'un cartel arrêté

    En savoir plus

Santé

Une étude française révèle l'importante toxicité du maïs OGM sur des rats

Vidéo par FRANCE 24

Dernière modification : 19/09/2012

Pendant deux années, des chercheurs français ont étudié les effets du maïs OGM NK603 - un maïs transgénique mis au point par le groupe Monsanto - sur 200 rats. L'OGM se révèle très toxique et souvent mortel pour les rongeurs.

L'étude fait l'effet d'une bombe. Selon un rapport à paraître en ligne dans la revue internationale de toxicologie alimentaire "Food and Chemical Toxicology", des rats nourris pendant deux ans avec un maïs OGM – traité dans certains cas avec l'herbicide phare du groupe Monsanto, le Roundup -, meurent plus jeunes et souffrent plus souvent de cancers que les autres, nourris avec du maïs non génétiquement modifié.

"Les résultats révèlent des mortalités bien plus rapides et plus fortes au cours de la consommation [des OGM], assure à l’AFP Gilles-Eric Seralini, chercheur à l'université de Caen, qui a dirigé l'équipe à l'origine de cette étude. Il poursuit : "Les résultats sont alarmants. On observe, par exemple, deux à trois fois plus de mortalité chez les femelles traitées. Il y a deux à trois fois plus de tumeurs chez les rats traités des deux sexes".

Des tumeurs plus grosses que des balles de ping-pong

"Pour la première fois au monde, un OGM et un pesticide ont été évalués pour leur impact sur la santé plus longuement que les agences sanitaires, les gouvernements et les industriels ne l'ont fait", affirme le professeur Seralini.

Selon lui, le maïs NK603, OGM de Monsanto, n'a jusqu'alors été testé que sur une période de trois mois, une période trop courte pour détecter l'apparition des tumeurs. Quelques OGM ont déjà été testés à trois ans, mais jamais avec des analyses aussi approfondies.

C'est la première fois, selon M. Seralini, que le Roundup est testé sur le long terme. Jusqu'à présent, seul le principe actif de cet herbicide sans ses adjuvants avait été testé plus de six mois. "Ce sont les meilleurs tests qu'on peut avoir avant d'aller tester chez l'homme", affirme le chercheur.

L'article de "Food and Chemical Toxicology", dont l'AFP a obtenu une copie, montre des rats femelles de laboratoire ayant développé des tumeurs plus grosses que des balles de ping-pong.

(FRANCE 24 avec dépêches)

 

Première publication : 19/09/2012

  • FRANCE

    La classe politique impuissante après la levée de la suspension du maïs OGM ?

    En savoir plus

  • AGRICULTURE

    La justice française autorise Monsanto à cultiver son maïs transgénique

    En savoir plus

  • ENVIRONNEMENT

    La France s'apprête-t-elle à reprendre les cultures d'OGM ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)