Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

FRANCE

Vincent Peillon annonce le recrutement de 40 000 professeurs en 2013

Dernière modification : 20/09/2012

Près de 40 000 enseignants seront recrutés en 2013, dont 22 000 remplaceront des départs à la retraite, a annoncé le ministre de l'Éducation nationale. Dans les prochains jours, 90 postes seront créés pour faire face à des problèmes de remplacement.

Le ministre de l'Éducation nationale Vincent Peillon a annoncé jeudi sur France Culture le recrutement de "près de 40 000 professeurs" en 2013.

Parmi ces 40 000 postes, environ 22 000 concerneront le remplacement de professeurs partant à la retraite, a-t-on précisé au ministère, indiquant que le détail serait communiqué dans le projet de loi de finances 2013.

Le président de la République François Hollande s'est engagé à créer 60 000 postes dans l'Éducation nationale. La droite avait, elle, programmé 80 000 suppressions de postes entre 2007 et 2012, suivant le principe de non remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite.

Pour la rentrée 2012, le gouvernement avait réduit à 13 000 les suppressions de postes décidées par la droite, en réinjectant mille postes de professeurs des écoles.

Pour l'immédiat, Vincent Peillon a annoncé qu'il allait recruter "dans les jours qui viennent" 90 professeurs pour faire face à des problèmes de remplacement.

"Nous finissons à l'instant une discussion avec les représentants syndicaux pour rouvrir au-delà" des 1 000 professeurs "les listes complémentaires" aux concours d'enseignants "car il y aura des tensions de remplacements", a indiqué M. Peillon.

"Nous avons déjà 90 postes supplémentaires que nous allons recruter dans les jours qui viennent pour faire face dans les académies les plus déficitaires à quelques problèmes", a-t-il précisé. Au-delà de mesures de "réparation", "nous avons aussi une plus grande ambition, c'est celle de changer l'école", a-t-il indiqué.

A la question de savoir s'il comptait revenir sur des sanctions infligées à des enseignants qui avaient refusé d'appliquer certaines directives de ses prédécesseurs Xavier Darcos et Luc Chatel, il a répondu : "J'ai beaucoup d'amitié pour eux, mais leur dire +La loi, quand on ne la respecte pas ce n'est pas grave+, il y aurait une petite contradiction".

"Cette politique de la droite que j'ai profondément combattue, je suis content qu'on s'en soit débarrassé", mais "elle avait été décidée par les Français dans un vote démocratique", a-t-il fait valoir, adressant aux professeurs résistants "toute (sa) sympathie".

(AFP)

Première publication : 20/09/2012

  • FRANCE

    Rentrée 2012 : le gouvernement met fin à l'érosion des effectifs de l'Éducation nationale

    En savoir plus

  • FRANCE

    Vincent Peillon annonce le retour à la semaine de cinq jours à l'école

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)