Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Berlusconi condamné à rester avec des gens de son âge"

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Nigeria face à Boko Haram

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ali Benflis répond aux attaques d’Abdelaziz Bouteflika

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Chine : la croissance ralentit à 7,4% au premier trimestre

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Dans l'ombre de Bouteflika"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Booty Looting", un pillage chorégraphié de Wim Vandekeybus

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

  • En images : des centaines de disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • En direct : démonstration de force des pro-Russes dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Les Brésiliens de Mineiro ne veulent pas de Nicolas Anelka

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine : "L'Ukraine est au bord de la guerre civile"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • Coupe d'Espagne : une finale Barcelone-Madrid sans Ronaldo

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

  • Kiev passe à l'offensive contre les pro-russes dans l'Est

    En savoir plus

  • Ali Benflis : "La présidence à vie en Algérie, c’est terminé"

    En savoir plus

  • Les prisonniers d'Abou Ghraib transférés face à la menace djihadiste

    En savoir plus

  • Des travaux d'intérêt général pour Silvio Berlusconi

    En savoir plus

  • Vidéo : Yasmina Khadra appelle les Algériens à "chasser" le régime

    En savoir plus

  • Réforme des régions : la Bourgogne et la Franche-Comté sur la voie de la fusion

    En savoir plus

  • Reportage : à Horlivka, les insurgés s'emparent des bâtiments officiels

    En savoir plus

FRANCE

Vincent Peillon annonce le recrutement de 40 000 professeurs en 2013

©

Dernière modification : 20/09/2012

Près de 40 000 enseignants seront recrutés en 2013, dont 22 000 remplaceront des départs à la retraite, a annoncé le ministre de l'Éducation nationale. Dans les prochains jours, 90 postes seront créés pour faire face à des problèmes de remplacement.

Le ministre de l'Éducation nationale Vincent Peillon a annoncé jeudi sur France Culture le recrutement de "près de 40 000 professeurs" en 2013.

Parmi ces 40 000 postes, environ 22 000 concerneront le remplacement de professeurs partant à la retraite, a-t-on précisé au ministère, indiquant que le détail serait communiqué dans le projet de loi de finances 2013.

Le président de la République François Hollande s'est engagé à créer 60 000 postes dans l'Éducation nationale. La droite avait, elle, programmé 80 000 suppressions de postes entre 2007 et 2012, suivant le principe de non remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite.

Pour la rentrée 2012, le gouvernement avait réduit à 13 000 les suppressions de postes décidées par la droite, en réinjectant mille postes de professeurs des écoles.

Pour l'immédiat, Vincent Peillon a annoncé qu'il allait recruter "dans les jours qui viennent" 90 professeurs pour faire face à des problèmes de remplacement.

"Nous finissons à l'instant une discussion avec les représentants syndicaux pour rouvrir au-delà" des 1 000 professeurs "les listes complémentaires" aux concours d'enseignants "car il y aura des tensions de remplacements", a indiqué M. Peillon.

"Nous avons déjà 90 postes supplémentaires que nous allons recruter dans les jours qui viennent pour faire face dans les académies les plus déficitaires à quelques problèmes", a-t-il précisé. Au-delà de mesures de "réparation", "nous avons aussi une plus grande ambition, c'est celle de changer l'école", a-t-il indiqué.

A la question de savoir s'il comptait revenir sur des sanctions infligées à des enseignants qui avaient refusé d'appliquer certaines directives de ses prédécesseurs Xavier Darcos et Luc Chatel, il a répondu : "J'ai beaucoup d'amitié pour eux, mais leur dire +La loi, quand on ne la respecte pas ce n'est pas grave+, il y aurait une petite contradiction".

"Cette politique de la droite que j'ai profondément combattue, je suis content qu'on s'en soit débarrassé", mais "elle avait été décidée par les Français dans un vote démocratique", a-t-il fait valoir, adressant aux professeurs résistants "toute (sa) sympathie".

(AFP)

Première publication : 20/09/2012

  • FRANCE

    Rentrée 2012 : le gouvernement met fin à l'érosion des effectifs de l'Éducation nationale

    En savoir plus

  • FRANCE

    Vincent Peillon annonce le retour à la semaine de cinq jours à l'école

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)