Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : 6ème anniversaire du début de la Révolution

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Impasse politique en RD Congo : Léonard She Okitundu est l'invité du Journal de l'Afrique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Made for sharing" : avis partagés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Corée du Nord : que recherche Kim Jong Un ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Etats-Unis : Trump achève sa 4ème semaine à la Maison Balnche

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Agriculture biologique : le secteur qui monte, qui monte...

En savoir plus

TECH 24

Startups spatiales : la tête dans les étoiles

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La "robolution" est-elle une menace ou une opportunité pour l'emploi ?

En savoir plus

REPORTERS

Profession : homme d’État

En savoir plus

FRANCE

Interpellation d'un homme ayant appelé à décapiter le directeur de "Charlie Hebdo"

Dernière modification : 22/09/2012

Un homme soupçonné d'avoir appelé à décapiter le directeur de "Charlie Hebdo" sur un site islamiste a été placé en garde à vue ce samedi à La Rochelle. Il aurait notamment écrit : "Qui m'apporte cette tête, c'est le vase qui déborde".

Un homme, soupçonné d'avoir appelé à décapiter le directeur de Charlie Hebdo sur un site jihadiste, a été interpellé samedi matin à La Rochelle, a-t-on appris de source judiciaire.

Cet homme, placé en garde à vue, est notamment soupçonné d'avoir écrit sur ce site internet radical: "Qui m'apporte cette tête, c'est le vase qui déborde", a précisé cette source. Il aurait également appelé à surveiller le directeur de l'hebdomadaire satirique, sans préciser son nom.

"L'essentiel, ne le laissez pas vivre en paix", ajoutait-il.

Une enquête préliminaire avait été ouverte vendredi par le parquet de Paris pour "provocation à la commission d'une atteinte à la vie", a précisé cette source.

L'homme, qui aurait une quarantaine d'années, est domicilié à La Rochelle. Il a été interpellé par la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) et la section antiterroriste de la brigade criminelle.

La publication mercredi par le journal satirique de gauche Charlie Hebdo de dessins sur la controverse créée par un film amateur islamophobe, dont deux représentent nu le prophète des musulmans, a provoqué une série de manifestations à l'étranger et en France.

AFP

 

Première publication : 22/09/2012

  • FRANCE

    Caricatures de Mahomet : l’impossible équation entre "respect" et "liberté"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Marine Le Pen, une "intégriste" de la laïcité ?

    En savoir plus

  • FRANCE

    "Touche pas à mon prophète" : interdire de manifester, est-ce légal ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)