Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

La mode de 2014 marquée par une douce révolution et une prise de conscience des créateurs.

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

FRANCE

Interpellation d'un homme ayant appelé à décapiter le directeur de "Charlie Hebdo"

Dernière modification : 22/09/2012

Un homme soupçonné d'avoir appelé à décapiter le directeur de "Charlie Hebdo" sur un site islamiste a été placé en garde à vue ce samedi à La Rochelle. Il aurait notamment écrit : "Qui m'apporte cette tête, c'est le vase qui déborde".

Un homme, soupçonné d'avoir appelé à décapiter le directeur de Charlie Hebdo sur un site jihadiste, a été interpellé samedi matin à La Rochelle, a-t-on appris de source judiciaire.

Cet homme, placé en garde à vue, est notamment soupçonné d'avoir écrit sur ce site internet radical: "Qui m'apporte cette tête, c'est le vase qui déborde", a précisé cette source. Il aurait également appelé à surveiller le directeur de l'hebdomadaire satirique, sans préciser son nom.

"L'essentiel, ne le laissez pas vivre en paix", ajoutait-il.

Une enquête préliminaire avait été ouverte vendredi par le parquet de Paris pour "provocation à la commission d'une atteinte à la vie", a précisé cette source.

L'homme, qui aurait une quarantaine d'années, est domicilié à La Rochelle. Il a été interpellé par la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) et la section antiterroriste de la brigade criminelle.

La publication mercredi par le journal satirique de gauche Charlie Hebdo de dessins sur la controverse créée par un film amateur islamophobe, dont deux représentent nu le prophète des musulmans, a provoqué une série de manifestations à l'étranger et en France.

AFP

 

Première publication : 22/09/2012

  • FRANCE

    Marine Le Pen, une "intégriste" de la laïcité ?

    En savoir plus

  • FRANCE

    "Touche pas à mon prophète" : interdire de manifester, est-ce légal ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)