Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mort d'Adama Traore : La troisième autopsie n'aura pas lieu

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Hillary Clinton, la candidate démocrate à la Maison Blanche

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attaques terroristes en Europe, quelles solutions face à la menace ?

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : les Jeux olympiques des réfugiés

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Le vrai antidote contre l’EI, c’est la culture"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les toits de Paris, un trésor entre ciel et terre

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Athènes, la culture plus forte que la crise

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

EDF adopte le projet d'EPR à Hinkley Point, Londres temporise

En savoir plus

LE DÉBAT

Hillary Clinton peut-elle conquérir la Maison Blanche ? (partie 1)

En savoir plus

Asie - pacifique

Film anti-islam : un ministre pakistanais met à prix la tête du réalisateur

Dernière modification : 23/09/2012

Le ministre pakistanais des chemins de fer a promis une prime de 100 000 dollars à celui qui assassinera le réalisateur du film islamophobe "L'innocence des musulmans". Le gouvernement prend ses distances et condamne les propos du ministre.

Un ministre pakistanais a promis une prime de 100.000 dollars à qui tuera le réalisateur du film anti-islam "L'innocence des musulmans", produit aux Etats-Unis.

"J'annonce que je donnerai 100.000 dollars à celui qui tuera ce blasphémateur qui a outragé le saint prophète", a déclaré à la presse à Peshawar, dans le nord-ouest du pays, le ministre pakistanais des chemins de fer, Ghulam Ahmed Bilour.

"J'appelle aussi les talibans et les frères d'Al-Qaïda à participer à cette noble action", a ajouté le ministre en assurant que, s'il en avait l'occasion, il tuerait le réalisateur de ses propres mains. "Ensuite, on pourra me pendre", a-t-il conclu.

 
Des propos condamnés par Islamabad
 
Dimanche, dans la matinée, le gouvernement pakistanais a pris ses distances avec les propos tenus par le ministre.

"Ce n'est pas la politique du gouvernement. Nous nous dissocions totalement de cela", a déclaré à l'AFP un porte-parole du Premier ministre Raja Pervez Ashraf.

Le Pakistan a été le principal foyer musulman des manifestations contre le film américain anti-islam. Vendredi, après la grande prière, une manifestation de plusieurs dizaines de milliers de personnes a parfois dégénéré en violences, faisant 21 morts et plus de 200 blessés. Des milliers de personnes ont à nouveau manifesté samedi contre le film, mais dans le calme cette fois.

Dans les autres pays musulmans, les protestations anti-américaines ou anti-françaises, à la suite de la publication de nouvelles caricatures de Mahomet en France, sont restées limitées et sans violences.
 
AFP

Première publication : 22/09/2012

  • PAKISTAN

    Les manifestations contre le film anti-islam font une quinzaine de morts au Pakistan

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Violente manifestation anti-américaine à Islamabad

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Le réseau taliban pakistanais Haqqani classé sur la liste des organisations terroristes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)