Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Cinéma : "Félicité", portrait d'une guerrière du quotidien à Kinshasa

En savoir plus

FACE À FACE

Valls votera Macron : le ralliement de trop pour "En Marche" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump contre la planète"

En savoir plus

FOCUS

Italie : la maire populiste de Rome, Virginia Raggi, à l'épreuve du pouvoir

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Amis Britanniques, vous nous manquez déjà. Ou pas"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Daily Mail traite le Brexit par-dessus la jambe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Richard Ferrand : "Les amours tardives sont rarement désintéressées"

En savoir plus

LE DÉBAT

Conférence annuelle de l'AIPAC : quel avenir pour les relations israélo-américaines ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Macron enfile des perles depuis le début de la campagne"

En savoir plus

Moyen-orient

L'ex-Premier ministre israélien Ehud Olmert condamné pour corruption

Dernière modification : 24/09/2012

Poursuivi pour corruption dans l'affaire du "Centre d'investissement", l'ex-Premier ministre israélien a été condamné lundi à un an de prison avec sursis. La condamnation ne lui interdit pas d'exercer une activité politique.

L'ex-Premier ministre israélien Ehud Olmert a été condamné pour corruption lundi à une peine d'un an de prison avec sursis et à une amende de 75 300 shekels (15 000 euros), une peine qui ne l'interdit pas d'activité politique, a-t-on appris de source judiciaire.

La sentence du Tribunal de district de Jérusalem est en deçà des réquisitions du parquet qui réclamait six mois de travaux d'intérêt général, mais pas de privation des droits civiques.

Le 10 juillet, ce même tribunal avait reconnu M. Olmert coupable de corruption dans l'affaire dite du "Centre d'investissement", organisme officiel à l'aide duquel il a favorisé, en tant que ministre du Commerce et de l'Industrie (2003-2006) des prêts et des garanties officielles au profit de sociétés gérées par Ouri Messer, son ex-associé dans un cabinet d'avocats.

A ce titre, M. Olmert encourait jusqu'à trois ans de prison.

Le tribunal l'avait en revanche acquitté dans deux autres dossiers de corruption plus graves, les affaires Talansky et Rishon Tours.

Ancien dirigeant du parti centriste Kadima, M. Olmert avait été chassé du pouvoir en mars 2009 par une série d'affaires.

Il a d'autre part été inculpé le 5 janvier dans une affaire beaucoup plus grave, l'énorme scandale immobilier du projet "Holyland" à Jérusalem, qui remonte à l'époque où il était maire de la ville (1993-2003) et qui implique pas moins de 15 autres ex-hauts responsables de la municipalité.

AFP

Première publication : 24/09/2012

  • ISRAËL

    L'ancien Premier ministre Ehoud Olmert condamné pour corruption

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    À New York, des affiches comparent les djihadistes à des sauvages

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)