Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

Economie

Bug Facebook : le gouvernement français demande des comptes

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Dernière modification : 25/09/2012

La publication de messages privés, mardi, sur le journal de certains utilisateurs du réseau social suscite une vive polémique. Alors que Facebook dément toute défaillance technique, le gouvernement français a saisi la CNIL.

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, et Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des PME, ont demandé à la direction de Facebook France de s'expliquer dès mardi devant la CNIL après un bug apparu dans le "journal" d'utilisateurs français du réseau social.

Dans un communiqué diffusé dans la nuit de lundi à mardi, les deux ministres précisent qu'ils ont eu "plusieurs échanges avec la direction de Facebook France au sujet d'une possible défaillance technique survenue (...) au moins depuis la mi-journée".

Facebook France a démenti lundi soir toute faille dans la sécurité des données à la suite de l'apparition d'anciens messages sur le "journal" des utilisateurs.

Selon le quotidien Metro, un bug "non systématique" de Facebook rendait public depuis l'après-midi des messages privés anciens - datant de plusieurs années - sur le "journal" d'utilisateurs.

Après enquête, le groupe a confirmé l'apparition de données anciennes, mais démenti qu'il s'agisse de messages privés.

"Une minorité d'utilisateurs de Facebook s'est inquiétée en voyant s'afficher des messages qu'ils pensaient privés sur leur journal (Timeline)", a déclaré un porte-parole de Facebook France.

"Les ingénieurs de Facebook ont analysé ces requêtes et confirmé que les messages en question étaient des anciennes publications, visibles précédemment sur leur profil. Facebook affirme qu'il n'y a eu aucune faille dans la sécurité des données des utilisateurs", a-t-il ajouté.

Selon Metro, des échanges destinés à rester entre deux personnes ou un groupe de membres étaient désormais accessibles à l'ensemble des connaissances. Il pouvait s'agir de messages envoyés entre deux utilisateurs ou de conversations sur le "chat" interne à Facebook.

Certains membres ont constaté le problème, d'autres non, poursuivait le quotidien. De même, certains ne voyaient pas leurs propres messages mais constataient la présence de ces conversations censées rester discrètes sur le profil public d'un interlocuteur.

Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin ont souhaité "que des explications claires et transparentes soient apportées sans délais" et démandé à "connaître la nature exacte du problème".

Les deux ministres jugent que l'incident "souligne une fois de plus l'importance de la protection des données personnelles dans l'univers numérique et le manque de transparence quant au traitement de ces données par un acteur tel que Facebook".

"Les ministres ont par conséquent démandé à la direction de Facebook de s'expliquer dès demain (mardi) auprès de la CNIL, institution qui protège les données personnelles de nos concitoyens".

Reuters

Première publication : 25/09/2012

  • MARCHÉS

    Trois mois après son entrée en Bourse, Facebook perd près de la moitié de sa valeur

    En savoir plus

  • INTERNET

    Facebook provoque la colère de ses utilisateurs en changeant leur adresse e-mail

    En savoir plus

  • INTERNET

    Les Américains se détournent de Facebook

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)