Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Proche-Orient : Hébron, symbole d’une paix qui semble impossible

En savoir plus

SUR LE NET

Sony et Kim Jong-Un critiqués sur la Toile

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les temps forts musicaux de l'année 2014

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

L'art de la bûche

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Gastronomie, la nouvelle cuisine des affaires étrangères

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Deuxième tour de l'élection présidentielle en Grèce

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Présidentielle tunisienne : le face à face Essebsi - Marzouki

En savoir plus

SUR LE NET

Le rapprochement avec Cuba divise la Toile américaine

En savoir plus

SUR LE NET

Noël : les jouets connectés au pied du sapin

En savoir plus

Sports

Handball : le club de Montpellier soupçonné d’avoir truqué un match

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Dernière modification : 26/09/2012

Des paris suspects lors d’un match entre Montpellier et Cesson-Sévigné ont conduit à l’ouverture d’une information judiciaire. L’équipe de Montpellier Handball, meilleur club français, compte plusieurs champions olympiques dont Nikola Karabatic.

L'entourage des joueurs du Montpellier Handball peine à comprendre l'ouragan dans lequel le club se retrouve quelques heures après la révélation, mardi, de l'ouverture d'une information judiciaire pour match truqué.

Une information judiciaire a été ouverte à la suite de paris suspects lors de la défaite surprise de Montpellier face à Cesson-Sévigné, club d'Ille-et-Vilaine, en match de division 1 en fin de saison dernière.

"Je suis dubitatif, on n'aurait jamais pu imaginer cela. Pour l'instant, il faut laisser l'enquête se dérouler, la présomption d'innocence s'applique à tous, il faut la respecter", a dit Joël Abati, ancien joueur de Montpellier et de l'équipe de France, chargé des sports à la Région Languedoc-Roussillon.

"Si c'est avéré, c'est le handball français qui est touché, mais il faut attendre avant de se prononcer. Vous savez, il peut se passer beaucoup de choses dans le sport, on peut aussi être influencé par des personnes en dehors du club, dans l'environnement des joueurs, tout peut arriver."

Patrick Vignal, adjoint au maire de Montpellier en charge des sports, reste incrédule.

"Je ne peux pas imaginer qu'il y ait des handballeurs montpelliérains qui puissent devenir des êtres non fréquentables", a-t-il déclaré. "Je ne peux pas croire qu'ils aient changé au point d'être des ripoux."

Des proches de joueurs ont parié

L'entourage, les proches, dont des femmes de joueurs, ont parié sur la rencontre du 12 mai, a-t-on appris de source judiciaire.

Le président de Cesson-Sévigné, Philippe Barberet, est lui aussi sous le choc.

"Personne n'a rien vu durant le match, personne ne pouvait se douter de quoi que ce soit. Je suis vraiment abasourdi par cette histoire. Je ne comprends pas", a-t-il dit sur RTL.

"Si jamais ces joueurs étaient vraiment impliqués dans quoi que ce soit ce serait vraiment un drame. C'est une mauvaise image qu'on va vraiment donner. C'est terrible. Surtout si ce sont des joueurs capés qui ont des salaires plus que corrects.

"Les valeurs qu'on véhicule sont complètement bousculées. Ce sont des gens, si cette affaire est avérée, qui auront réagi de manière vénale et qui auront bafoué toutes les valeurs du handball."

Ni le club de Montpellier, la Ligue ou la Fédération française de handball n'ont réagi pour le moment.

Montpellier Handball, meilleur club français, compte dans ses rangs plusieurs membres de l'équipe de France sacrée championne olympique à Londres au mois d'août, notamment le meneur de jeu Nikola Karabatic.

Le club a été sacré champion de France chaque année depuis 2008 et a remporté la Ligue des champions en 2003.

Reuters

Première publication : 26/09/2012

  • HANDBALL

    L’attitude des Experts après les Jeux fait tache

    En savoir plus

  • JO - HANDBALL

    L'extraordinaire doublé des handballeurs français

    En savoir plus

  • JO - HANDBALL

    Les handballeurs français conservent leur titre olympique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)