Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • En direct : le leader des indépendantistes écossais Alex Salmond reconnaît la défaite

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

Moyen-orient

À l'ONU, Ahmadinejad dénonce une tentative d'intimidation contre l'Iran

Vidéo par FRANCE 24

Dernière modification : 26/09/2012

Lors d'un discours à la tribune de l'ONU mercredi, boycotté par les États-Unis et Israël, le président iranien a accusé l'Occident de tenter d'intimider son pays avec "des armes nucléaires", évoquant des menaces "sionistes barbares".

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a accusé mercredi les Occidentaux et Israël de chercher à "intimider" son pays "aux moyens d'armes nucléaires".

"Les menaces persistantes brandies par les Sionistes incultes de recourir à l'action militaire contre notre grande nation illustre clairement cette amère réalité", a-t-il déclaré à la tribune de l'Assemblée générale de l'ONU.

"La course aux armements et l'intimidation aux moyens d'armes nucléaires et d'armes de destruction massive par les puissances hégémoniques prévalent", a affirmé M. Ahmedinejad. "Tester de nouvelles générations d'armes ultra-modernes et menacer de les brandir le moment venu est devenu une nouvelle manière de menacer les nations pour les forcer à accepter l'hégémonie".

Au cours de son dernier discours devant l'Assemblée, que les Etats-Unis et Israël ont boycotté, M. Ahmadinejad s'est cependant abstenu de se lancer dans ses diatribes habituelles, privilégiant de longues considérations philosophiques sur la paix ou la justice.

Le président Barack Obama avait affirmé mardi matin devant l'Assemblée que les Etats-Unis feraient "ce qu'ils doivent faire" pour empêcher l'Iran d'obtenir la bombe atomique. Les Européens étudient de nouvelles sanctions contre l'Iran et des dirigeants israéliens ont menacé de frapper les installations nucléaires iraniennes.

Les Occidentaux et Israël soupçonnent l'Iran de vouloir mettre au point une bombe sous couvert d'un programme nucléaire civil, ce que Téhéran nie.

Il s'agissait du dernier discours de M. Ahmadinejad devant l'Assemblée générale car il doit quitter le pouvoir en 2013, après avoir effectué deux mandats de président, soit le maximum autorisé.

Lors de discours prononcés dans le passé à cette même tribune, Mahmoud Ahmadinejad avait notamment nié la Shoah et relayé des théories du complot concernant les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, déclenchant le départ de la salle de diplomates américains et occidentaux.

AFP

Première publication : 26/09/2012

  • DIPLOMATIE

    À l’ONU, Hollande et Obama donnent de la voix contre Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    À l’ONU, Barack Obama se montre intransigeant envers les extrêmistes

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Nucléaire iranien : Israël exhorte les États-Unis à fixer "une ligne rouge" à Téhéran

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)