Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Nigeria face à Boko Haram

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ali Benflis répond aux attaques d’Abdelaziz Bouteflika

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Chine : la croissance ralentit à 7,4% au premier trimestre

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Dans l'ombre de Bouteflika"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Booty Looting", un pillage chorégraphié de Wim Vandekeybus

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

SUR LE NET

San Francisco : une nouvelle agression liée aux Google Glass

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Cuisine durable

En savoir plus

  • En images : des centaines de disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine : "L'Ukraine est au bord de la guerre civile"

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • Coupe d'Espagne : une finale Barcelone-Madrid sans Ronaldo

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

  • Kiev passe à l'offensive contre les pro-russes dans l'Est

    En savoir plus

  • Ali Benflis : "La présidence à vie en Algérie, c’est terminé"

    En savoir plus

  • Les prisonniers d'Abou Ghraib transférés face à la menace djihadiste

    En savoir plus

  • Des travaux d'intérêt général pour Silvio Berlusconi

    En savoir plus

  • Vidéo : Yasmina Khadra appelle les Algériens à "chasser" le régime

    En savoir plus

  • Réforme des régions : la Bourgogne et la Franche-Comté sur la voie de la fusion

    En savoir plus

  • Reportage : à Horlivka, les insurgés s'emparent des bâtiments officiels

    En savoir plus

  • Un an après les attentats, Boston rend hommage à ses victimes

    En savoir plus

  • L'incendie de Valparaiso pourrait encore durer plusieurs jours

    En savoir plus

  • Hillsborough : 25 ans après, Liverpool demande toujours justice pour les victimes

    En savoir plus

Moyen-orient

Double attentat au siège de l'état-major de l'armée à Damas

© AFP

Dernière modification : 26/09/2012

Deux violentes explosions se sont produites, mercredi matin, au siège de l'état-major de la capitale syrienne où des affrontements ont toujours lieu. Par ailleurs, les membres de plusieurs familles ont été abattus par des miliciens pro-régime.

CES MILICES QUI COUVRENT LES BARBARIES DU RÉGIME

Barzé est un quartier sunnite dans le nord de Damas. Les miliciens pro-régime, connus sous le nom de chabbihas, sont accusés des massacres les plus barbares depuis le début du conflit syrien.

Des experts estiment qu'ils sont utilisés par le régime, contrôlé par des alaouites -émanation du chiisme-, pour lui permettre de se dissocier des atrocités commises.

Deux importantes explosions se sont produites près du siège de l’état-major de l'armée à Damas, tôt dans la matinée mercredi. Quatre gardiens ont été tués et 14 militaires et civils ont été blessés dans le double attentat, selon une source militaire citée par la télévision d'État.

D’autre part, d’importants dégâts matériels et un incendie ont été constatés par l’Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"De grosses colonnes de fumée sont visibles et des vitres d'immeubles ont été brisées à des centaines de mètres du lieu" de l'explosion, a rapporté à l'AFP Rami Abdel Rahmane, président de l'ONG, citant des militants sur place.

Un témoin syrien a confirmé auprès de FRANCE 24 qu’une explosion s'était produite sur la place des Omeyyades, en face du QG militaire et une autre derrière le bâtiment. Des ambulances sont rapidement arrivées dans la zone, sécurisée par les forces de l’ordre.

Témoignage d'un activiste syrien sur place


Un journaliste iranien tué

"Les explosions terroristes sont dues à deux bombes et il n'y a eu que des dégâts matériels", a déclaré le ministre syrien de l'Information Omrane al-Zohbi, rapidement après l’événement. "Les forces de sécurité poursuivent un groupe terroriste armé aux abords de la zone où se sont produites les explosions", a précisé le ministre, en référence aux rebelles.

"Tous les commandants et les officiers militaires sont sains et saufs, aucun d'entre eux n'a été blessé", a indiqué l’armée syrienne dans un communiqué.

De son côté, l’OSDH, qui n’avance pour l’instant aucun bilan précis, rapporte que de violents combats entre rebelles et militaires ont éclaté à l'intérieur du siège de l'état-major, faisant des morts dans les deux camps.

La chaîne iranienne Press TV a annoncé que l’un de ses journalistes, Maya Nasser, avait été tué "par un tir de sniper". En outre, le chef du bureau de la chaîne Al-Alam à Damas, Hussein Mortada, a été blessé. On ignore si M. Mortada, dont Press TV n'a pas précisé la nationalité, se trouvait avec le journaliste iranien lorsque ce dernier a été abattu.

Mardi, les insurgés avaient déjà fait exploser des bombes sur un bâtiment de Damas occupé par des milices pro-gouvernementales.

Par ailleurs, au moins 16 personnes, dont six femmes et trois enfants, ont été exécutées par balles chez elles, mercredi, dans le quartier de Barzé par des miliciens pro-régime, selon l’OSDH.

FRANCE24 avec dépêches


 


 

Première publication : 26/09/2012

  • DIPLOMATIE

    À l’ONU, Hollande et Obama donnent de la voix contre Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • SYRIE

    Syrie : une ONG dénonce d'"épouvantables violences" contre les enfants

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    A l'ONU, Lakhdar Brahimi déplore "l'impasse" en Syrie

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)