Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ICI L'EUROPE

Traité transatlantique : les consommateurs lésés ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dacian Ciolos, commissaire européen à l'Agriculture et au Développement rural

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le hip-hop fusion à la française

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

La Tunisie se prépare à voter

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Nouvelle tentative pour mettre fin au conflit entre Kiev et Moscou

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Sommet européen sur l'emploi : la croissance à l'ordre du jour

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La chasse au carbone

En savoir plus

  • Ankara va faciliter le passage des peshmerga vers Kobané

    En savoir plus

  • L'armée suédoise traque un introuvable sous-marin russe

    En savoir plus

  • Ebola : le transport aérien, dossier épineux de la gestion de l’épidémie

    En savoir plus

  • Procès des journalistes en Papouasie : "Ils n’ont pas commis de faute très grave"

    En savoir plus

  • Tout ce que vous pensez savoir sur Ebola... et qui est faux !

    En savoir plus

  • L’Algérie refuse de remplacer le Maroc pour l’organisation de la CAN-2015

    En savoir plus

  • François Hollande inaugure la Fondation Vuitton à Paris

    En savoir plus

  • Paris et Berlin s'entendent pour stimuler l'investissement en Europe

    En savoir plus

  • Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

    En savoir plus

  • Ebola : réunion de l'UE pour mieux lutter contre le virus

    En savoir plus

  • Kate et William attendent leur deuxième enfant pour avril

    En savoir plus

  • Quand l’EI ne veut plus que ses militants postent de selfies

    En savoir plus

  • La crainte s'empare des Iraniennes après des attaques à l'acide

    En savoir plus

  • Le gouvernement japonais fragilisé après la démission de deux ministres

    En savoir plus

  • À Hong Kong, l'exécutif accuse des "forces étrangères" d'être à la manœuvre

    En savoir plus

EUROPE

La fuite d'une Britannique de 15 ans avec son professeur défraie la chronique

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/09/2012

Les autorités britanniques recherchent une adolescente de 15 ans qui a pris la fuite avec son professeur de mathématiques, âgé de 30 ans, vers la France. Cependant, en vertu de la majorité sexuelle dans l'Hexagone, Paris ne mènera pas d’enquête.

Les Stammers sont inquiets. Leur fille de 15 ans, Megan, a disparu depuis plus d’une semaine. Elle s’est enfuie avec son professeur de mathématiques, Jeremy Forrest âgé, lui, de 30 ans. Le 20 septembre, des images de vidéo surveillance la montraient à bord d’un ferry reliant Douvres à Calais, en compagnie de son enseignant. Tous deux se tenaient par la main.

Selon les enquêteurs britanniques, le couple a quitté l'Angleterre en ferry, à bord de la voiture de l'enseignant, une Ford Fiesta noire. Ils étaient supposés regagner le Royaume-Uni trois jours plus tard, mais ne se sont pas présentés à l'embarquement.

Saisie de l’affaire par les parents de Megan, qui vivent dans le Sussex, dans le sud-ouest de l’Angleterre, la police britannique a diffusé mardi des images prises à bord du ferry. "Nous diffusons cette photo pour montrer l'apparence qu'avaient Megan et Jeremy au moment où ils ont fait le voyage vers la France, parce que nous pensons que cela aidera le public à reconnaître le couple", a déclaré l'inspecteur Jason Tingley, de la police du Sussex, précisant travailler en liaison avec Interpol et la police française.

Pas d’enquête officielle en France

Les autorités françaises n'ont, pour l'heure, entamé aucune action. La majorité sexuelle étant fixée en France à l’âge de 15 ans, aucune enquête n’a été diligentée pour retrouver l’adolescente disparue en territoire français. La police du Sussex a ainsi confirmé que les autorités françaises n’accordaient pas la même importance à l’enquête, car aucun délit n’a été commis en France.

Contacté par FRANCE 24, le procureur de Boulogne-sur-Mer, Jean-Philippe Joubert, explique que le couple formé par Megan Stammers et Jeremy Forrest n’enfreint aucune loi car la jeune femme a atteint l’âge de la majorité sexuelle et est consentente. Par ailleurs, aucune plainte n’a été déposée.

"Vu que la police du Sussex a lancé un avis de recherche au niveau européen, s’ils sont reconnus par la police ou par les douanes, ils seront interpellés", poursuit-il. Le procureur tient à souligner toutefois "que des dizaines de personnes figurent sur la liste des personnes disparues en France, et que la police ne va donc pas activement rechercher le couple". Pour donner un exemple, le procureur explique que "la police ne cherchera pas à localiser l’activité de leur téléphone portable ou de leur carte crédit, vu qu’ils ne font pas l’objet d’une enquête officielle".

En outre, la police britannique a souligné que le couple en fuite pouvait  avoir quitté la France.

Emballement médiatique

Au Royaume Uni, l’affaire a rapidement fait les gros titres de la presse. Lundi, les parents de l'adolescente sont apparus devant les caméras de télévision et ont supplié la jeune fille de revenir ou de se manifester d'une façon ou d'une autre. "Ma chérie, peu importe ce que tu as fait et pourquoi, je veux juste que tu rentres à la maison", a ainsi imploré la mère.

Selon les médias britanniques, l’enseignant, marié, avait des problèmes de couple. La police a dû intervenir plusieurs fois pour mettre fin à de violentes querelles. Les tabloïds rapportent également des messages secrets échangés via les réseaux sociaux entre Jeremy Forrest et son élève. "Toi & moi, enfuyons-nous", aurait-il écrit sur Twitter, ou encore: "Je veux me réveiller nu près de toi et embrasser la courbe de ta clavicule".

Toujours selon la presse britannique, l’école qui employait Jeremy Forrest s’est déjà retrouvée au cœur d’un même scandale en 2009. À l’époque, Robert Healy, un enseignant de 27 ans, avait admis avoir eu des relation sexuelles avec deux élèves, âgées de 15 et 16 ans.
 

Première publication : 27/09/2012

COMMENTAIRE(S)