Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

EUROPE

La fuite d'une Britannique de 15 ans avec son professeur défraie la chronique

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/09/2012

Les autorités britanniques recherchent une adolescente de 15 ans qui a pris la fuite avec son professeur de mathématiques, âgé de 30 ans, vers la France. Cependant, en vertu de la majorité sexuelle dans l'Hexagone, Paris ne mènera pas d’enquête.

Les Stammers sont inquiets. Leur fille de 15 ans, Megan, a disparu depuis plus d’une semaine. Elle s’est enfuie avec son professeur de mathématiques, Jeremy Forrest âgé, lui, de 30 ans. Le 20 septembre, des images de vidéo surveillance la montraient à bord d’un ferry reliant Douvres à Calais, en compagnie de son enseignant. Tous deux se tenaient par la main.

Selon les enquêteurs britanniques, le couple a quitté l'Angleterre en ferry, à bord de la voiture de l'enseignant, une Ford Fiesta noire. Ils étaient supposés regagner le Royaume-Uni trois jours plus tard, mais ne se sont pas présentés à l'embarquement.

Saisie de l’affaire par les parents de Megan, qui vivent dans le Sussex, dans le sud-ouest de l’Angleterre, la police britannique a diffusé mardi des images prises à bord du ferry. "Nous diffusons cette photo pour montrer l'apparence qu'avaient Megan et Jeremy au moment où ils ont fait le voyage vers la France, parce que nous pensons que cela aidera le public à reconnaître le couple", a déclaré l'inspecteur Jason Tingley, de la police du Sussex, précisant travailler en liaison avec Interpol et la police française.

Pas d’enquête officielle en France

Les autorités françaises n'ont, pour l'heure, entamé aucune action. La majorité sexuelle étant fixée en France à l’âge de 15 ans, aucune enquête n’a été diligentée pour retrouver l’adolescente disparue en territoire français. La police du Sussex a ainsi confirmé que les autorités françaises n’accordaient pas la même importance à l’enquête, car aucun délit n’a été commis en France.

Contacté par FRANCE 24, le procureur de Boulogne-sur-Mer, Jean-Philippe Joubert, explique que le couple formé par Megan Stammers et Jeremy Forrest n’enfreint aucune loi car la jeune femme a atteint l’âge de la majorité sexuelle et est consentente. Par ailleurs, aucune plainte n’a été déposée.

"Vu que la police du Sussex a lancé un avis de recherche au niveau européen, s’ils sont reconnus par la police ou par les douanes, ils seront interpellés", poursuit-il. Le procureur tient à souligner toutefois "que des dizaines de personnes figurent sur la liste des personnes disparues en France, et que la police ne va donc pas activement rechercher le couple". Pour donner un exemple, le procureur explique que "la police ne cherchera pas à localiser l’activité de leur téléphone portable ou de leur carte crédit, vu qu’ils ne font pas l’objet d’une enquête officielle".

En outre, la police britannique a souligné que le couple en fuite pouvait  avoir quitté la France.

Emballement médiatique

Au Royaume Uni, l’affaire a rapidement fait les gros titres de la presse. Lundi, les parents de l'adolescente sont apparus devant les caméras de télévision et ont supplié la jeune fille de revenir ou de se manifester d'une façon ou d'une autre. "Ma chérie, peu importe ce que tu as fait et pourquoi, je veux juste que tu rentres à la maison", a ainsi imploré la mère.

Selon les médias britanniques, l’enseignant, marié, avait des problèmes de couple. La police a dû intervenir plusieurs fois pour mettre fin à de violentes querelles. Les tabloïds rapportent également des messages secrets échangés via les réseaux sociaux entre Jeremy Forrest et son élève. "Toi & moi, enfuyons-nous", aurait-il écrit sur Twitter, ou encore: "Je veux me réveiller nu près de toi et embrasser la courbe de ta clavicule".

Toujours selon la presse britannique, l’école qui employait Jeremy Forrest s’est déjà retrouvée au cœur d’un même scandale en 2009. À l’époque, Robert Healy, un enseignant de 27 ans, avait admis avoir eu des relation sexuelles avec deux élèves, âgées de 15 et 16 ans.
 

Première publication : 27/09/2012

COMMENTAIRE(S)