Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG neutralisé par l'Ajax

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

EUROPE

La fuite d'une Britannique de 15 ans avec son professeur défraie la chronique

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/09/2012

Les autorités britanniques recherchent une adolescente de 15 ans qui a pris la fuite avec son professeur de mathématiques, âgé de 30 ans, vers la France. Cependant, en vertu de la majorité sexuelle dans l'Hexagone, Paris ne mènera pas d’enquête.

Les Stammers sont inquiets. Leur fille de 15 ans, Megan, a disparu depuis plus d’une semaine. Elle s’est enfuie avec son professeur de mathématiques, Jeremy Forrest âgé, lui, de 30 ans. Le 20 septembre, des images de vidéo surveillance la montraient à bord d’un ferry reliant Douvres à Calais, en compagnie de son enseignant. Tous deux se tenaient par la main.

Selon les enquêteurs britanniques, le couple a quitté l'Angleterre en ferry, à bord de la voiture de l'enseignant, une Ford Fiesta noire. Ils étaient supposés regagner le Royaume-Uni trois jours plus tard, mais ne se sont pas présentés à l'embarquement.

Saisie de l’affaire par les parents de Megan, qui vivent dans le Sussex, dans le sud-ouest de l’Angleterre, la police britannique a diffusé mardi des images prises à bord du ferry. "Nous diffusons cette photo pour montrer l'apparence qu'avaient Megan et Jeremy au moment où ils ont fait le voyage vers la France, parce que nous pensons que cela aidera le public à reconnaître le couple", a déclaré l'inspecteur Jason Tingley, de la police du Sussex, précisant travailler en liaison avec Interpol et la police française.

Pas d’enquête officielle en France

Les autorités françaises n'ont, pour l'heure, entamé aucune action. La majorité sexuelle étant fixée en France à l’âge de 15 ans, aucune enquête n’a été diligentée pour retrouver l’adolescente disparue en territoire français. La police du Sussex a ainsi confirmé que les autorités françaises n’accordaient pas la même importance à l’enquête, car aucun délit n’a été commis en France.

Contacté par FRANCE 24, le procureur de Boulogne-sur-Mer, Jean-Philippe Joubert, explique que le couple formé par Megan Stammers et Jeremy Forrest n’enfreint aucune loi car la jeune femme a atteint l’âge de la majorité sexuelle et est consentente. Par ailleurs, aucune plainte n’a été déposée.

"Vu que la police du Sussex a lancé un avis de recherche au niveau européen, s’ils sont reconnus par la police ou par les douanes, ils seront interpellés", poursuit-il. Le procureur tient à souligner toutefois "que des dizaines de personnes figurent sur la liste des personnes disparues en France, et que la police ne va donc pas activement rechercher le couple". Pour donner un exemple, le procureur explique que "la police ne cherchera pas à localiser l’activité de leur téléphone portable ou de leur carte crédit, vu qu’ils ne font pas l’objet d’une enquête officielle".

En outre, la police britannique a souligné que le couple en fuite pouvait  avoir quitté la France.

Emballement médiatique

Au Royaume Uni, l’affaire a rapidement fait les gros titres de la presse. Lundi, les parents de l'adolescente sont apparus devant les caméras de télévision et ont supplié la jeune fille de revenir ou de se manifester d'une façon ou d'une autre. "Ma chérie, peu importe ce que tu as fait et pourquoi, je veux juste que tu rentres à la maison", a ainsi imploré la mère.

Selon les médias britanniques, l’enseignant, marié, avait des problèmes de couple. La police a dû intervenir plusieurs fois pour mettre fin à de violentes querelles. Les tabloïds rapportent également des messages secrets échangés via les réseaux sociaux entre Jeremy Forrest et son élève. "Toi & moi, enfuyons-nous", aurait-il écrit sur Twitter, ou encore: "Je veux me réveiller nu près de toi et embrasser la courbe de ta clavicule".

Toujours selon la presse britannique, l’école qui employait Jeremy Forrest s’est déjà retrouvée au cœur d’un même scandale en 2009. À l’époque, Robert Healy, un enseignant de 27 ans, avait admis avoir eu des relation sexuelles avec deux élèves, âgées de 15 et 16 ans.
 

Première publication : 27/09/2012

COMMENTAIRE(S)