Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

Economie

Apple s'excuse pour la mauvaise qualité de son application Maps

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 28/09/2012

Le PDG d'Apple, Tim Cook, s'est excusé dans une lettre publique de la piètre qualité de l'application de cartographie Maps, qui remplace celle de Google depuis le lancement de l'iPhone 5. Un mea culpa très rare pour le géant de Cupertino.

“Nous n’avons pas rempli notre engagement” de qualité : Tim Cook, le PDG d’Apple, a fait son mea culpa en personne vendredi 28 septembre pour la qualité médiocre de Maps, la nouvelle application de cartographie présente sur l’iPhone 5 et sur tous les iPhone dont les utilisateurs ont mis le système d'exploitation à jour. Dans une lettre aux clients publiée sur le site officiel de la marque à la pomme, le patron du groupe a tenu à “s’excuser pour la frustration que [nos] clients ont pu éprouver”, ajoutant qu’Apple ferait “tout pour améliorer Maps”.

Cette application, qui remplace celle de Google présente jusqu’alors sur les iPhone, avait provoqué un tonnerre de critiques de la part aussi bien des sites spécialisés dans les nouvelles technologies que des premiers acheteurs de l’iPhone 5. Erreurs grossières de localisation, des aéroports qui sont transformés sur la carte en espace verts, le Danube qui disparaît de Belgrade : un blog Tumblr est même consacré aux loufoqueries de Maps.

Le bonheur se trouve chez la concurrence

Apple a donc décidé de sortir du silence. Une quasi-première pour la marque réputée pour son intransigeance sur la qualité des produits mis en vente. Même au plus fort de la polémique de l’”antennagate” (un défaut de fabrication de l’iPhone 4 qui pouvait perturber la réception des appels), en juin 2010, Steve Jobs avait tout d’abord affirmé que l’erreur venait des utilisateurs qui tenaient mal leur téléphone... Le fondateur d’Apple avait ensuite reconnu, lors d’une conférence de presse le 15 juillet, que “personne n’est parfait”.

Cette fois-ci, Tim Cook est donc allé bien plus loin que son prédécesseur. Il ne s’est pas contenté de présenter des excuses publiques, mais a même incité les utilisateurs d’iPhone à chercher leur route et leur bonheur chez la concurrence. Il n’a pas poussé l'exercice d'auto-critique jusqu’à mettre en avant Google Maps, préférant citer en premier lieu les applications Bing (Microsoft), MapQuest et Waze. Reste que Tim Cook reconnaît tout de même que le service de son grand rival Google est à l’heure actuelle une alternative valable.

La bronca suscitée par Maps n’a pourtant pas empêché l’iPhone 5 de rencontrer un franc succès commercial. Le dernier né de la gamme des smartphones Apple s’est en effet vendu à cinq millions d’exemplaires durant son premier week-end en magasin et les analystes financiers estiment qu’Apple devrait réussir à en écouler 25 millions d’ici à la fin de l’année.

Première publication : 28/09/2012

  • TECHNOLOGIES

    Apple store, l'envers du décor

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIES

    Avec l'iPhone 5, Apple entend rester au firmament des smartphones

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIES

    L’iPhone 5 à la rescousse de la croissance américaine ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)