Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Inquiétudes sur le projet de loi antiterroriste

En savoir plus

POLITIQUE

Gouvernement Philippe II : derrière la technique, la politique

En savoir plus

FOCUS

Soudan du Sud : la guerre civile vue de l'intérieur

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Puy du Fou, 40 ans de voyage dans le temps

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Chapeau bas, Queen Élisabeth !"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Bayrou out : pas de quartiers"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Gloire et décadence de Travis Kalanick, patron d'Uber

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Démission forcée du PDG d'Uber : quelles conséquences pour le groupe ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Fête de la musique : coupé-décalé en plein Paris

En savoir plus

Moyen-orient

Plus d'une trentaine de morts dans une série d'attentats en Irak

Dernière modification : 30/09/2012

Une vague d'attentats à la bombe et d'attaques à l'arme à feu a ensanglanté plusieurs villes irakiennes, ce dimanche, faisant une trentaine de morts et une centaine de blessés.

Au moins 32 personnes, dont nombre de membres des forces de sécurité, ont été tuées et 104 autres blessées lors de la vague d'attentats qui a secoué l'Irak dimanche, selon un nouveau bilan communiqué par des sources sécuritaires et médicales.
              
Bagdad et sa région ont été les plus touchés. Au moins 25 personnes y ont péri et 59 ont été blessées, selon une source au ministère de l'Intérieur.
              
Des attaques, la plupart à la voiture piégée, ont ensanglanté le coeur de la capitale irakienne, mais aussi les villes proches de Taji, Tarmiya et al-Madaïn.
              
A Kout, une ville située à 160 km au sud-est de Bagdad, quatre personnes, dont trois policiers, ont péri, tandis que dans la région instable de Baqouba (nord), trois personnes sont mortes dans des violences.
              
Depuis le début du mois, au moins 252 personnes ont péri dans les violences endémiques qui touchent l'Irak, selon un décompte tenu par l'AFP, et 801 ont été blessées.
              
Sur fond de crise politique, les violences restent quotidiennes en Irak, bien qu'elles aient décru depuis les années noires 2006-2008, où un conflit interreligieux ensanglantait le pays.
              
(AFP)

 

Première publication : 30/09/2012

  • IRAK

    Le vice-président irakien condamné à mort par contumace

    En savoir plus

  • IRAK

    L'Irak frappé par une série d'attentats meurtriers, le consulat de France visé

    En savoir plus

  • IRAK

    Juillet, mois le plus meurtrier de ces deux dernières années en Irak

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)