Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

Asie - pacifique

Au moins 14 morts, dont 3 soldats de l’Otan, dans un attentat-suicide

Dernière modification : 01/10/2012

Un attentat-suicide survenu ce lundi dans la région de Khost, dans l'est de l'Afghanistan, a fait au moins 14 victimes et plusieurs dizaines de blessés. Les Taliban ont revendiqué l'attaque.

La France contrôle l'aéroport de Kaboul

Sous contrôle belge depuis 2003, le commandement de l’aéroport de Kaboul sera désormais géré par l’armée française. Les armées hongroise et portugaise assureront la sécurité du site. Il s’agit de l’un des engagements pris par le président François Hollande pour compenser le départ des troupes françaises de Surobi en juillet.

En parallèle, l'armée française a quitté dimanche sa base de Tagab, dans l'est de l'Afghanistan, dont elle a cédé le contrôle aux troupes américaines.

Les forces françaises devraient compter environ 2.550 hommes mi-octobre sur le théâtre afghan, contre 4.000 un an auparavant. Avec pour objectif de parvenir à un effectif d'environ 1.500 soldats fin 2012, puis de 500 mi-2013.

Quatorze personnes, dont trois militaires de l'Otan et quatre policiers, ont été tuées ce lundi 1er octobre et 37 autres blessées dans un attentat-suicide dans la région de Khost, rapportent l'Otan et des témoins. Parmi les morts figurent aussi six civils et un interprète afghan.

Selon le gouverneur de la province, Abdul Jabar Nahimi, l'auteur de l'explosion se trouvait à bord d'une moto lestée d'explosifs.

L'attentat a été revendiqué par les Taliban, mais ceux-ci sont, en général, prompts à revendiquer les attentats contre les troupes étrangères.

Selon un témoin, le kamikaze, qui s'est fait exploser lors du passage d'une patrouille de soldats américains, portait un uniforme de policier. L'Otan s'est bornée à confirmer par la voie d'une porte-parole qu'il s'agissait d'un attentat-suicide.

Les attaques, dites "de l’intérieur", commises par des hommes portant l’uniforme des forces de sécurité afghanes contre les troupes de l’Otan sont en recrudescence. Samedi, deux Américains ont péri dans l’est de l’Afghanistan sous les balles d’un homme portant l’uniforme de l’armée afghane. En 2012, plus de 50 militaires de l’Otan ont été tués dans des attaques "de l’intérieur", un chiffre en forte augmentation comparé à l’année précédente.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 01/10/2012

  • AFGHANISTAN

    La mort d’un soldat de l’Otan relance la question des "attaques de l’intérieur"

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Attaque-suicide meurtrière à Kaboul en représailles au film anti-islam

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Quatre soldats américains tués dans des attaques d'infiltrés

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)