Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

McDo en Russie : scandale sanitaire ou pression politique?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance c'est la confiance"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : croissance, inflation... Tableau noir pour l'exécutif?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt va-t-en-guerre

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

  • Le chef de l'armée désigné Premier ministre à Bangkok

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

Moyen-orient

Ikea s'excuse pour avoir gommé les femmes de son catalogue saoudien

Dernière modification : 02/10/2012

Après s'être attiré les foudres de deux ministres femmes à Stockholm, le géant suédois de l'ameublement Ikea s'est excusé d'avoir effacé toutes les femmes de son catalogue saoudien et annoncé qu'il allait revoir ses procédures de travail.

L’édition suédoise du quotidien "Métro" révélait, lundi 1er octobre, qu’Ikea avait retouché les photographies de son catalogue en Arabie saoudite afin d'en faire disparaître toutes les femmes. En Suède, pays très exigeant sur le respect de l’égalité des sexes, l’affaire a fait grand bruit, suscitant l’indignation jusqu'au sommet de l'État.

"Cela ne se fait pas de supprimer ni d'effacer les femmes de la réalité. Si l'Arabie saoudite n'autorise pas aux femmes d'être vues, entendues ou de travailler, elle se passe de la moitié de son capital intellectuel", a ainsi asséné dans un communiqué la ministre au Commerce extérieur Ewa Björling. "Carrément moyen-âgeux !", s'est exclamée sur Twitter la ministre des Affaires européennes Birgitta Ohlsson.

Stricte ségrégation entre hommes et femmes

La réaction du géant de l’ameublement ne s’est pas faite attendre. Interrogée par l'AFP lundi 1er octobre dans la journée, une porte-parole d'Inter Ikea Systems, Ulrika Englesson Sandman, a souligné que le groupe tenait toujours à trouver le bon équilibre entre ses propres valeurs et la culture du pays où il s’implante. Ikea a trois magasins en Arabie saoudite, pays où une ségrégation stricte entre hommes et femmes est appliquée.

Le groupe, qui a connu une croissance à deux chiffres en Arabie saoudite ces cinq dernières années, a formulé des excuses publiques par la voie d’un communiqué de presse : "Inter Ikea Systems [qui détient la célèbre marque ndlr]) regrette ce qui s'est passé et comprend que les gens soient bouleversés". Le groupe affirme toutefois que son " franchisé saoudien n’avait pas réclamé que les photos soient retouchées. L'erreur s'est produite pendant le processus de travail avant la présentation du projet de catalogue Ikea pour l'Arabie saoudite".

La firme suédoise, qui endosse l’entière responsabilité de l’erreur commise, assure que les procédures en interne seront revues afin qu’un tel incident ne se reproduise plus.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 02/10/2012

  • INTERNET

    Cachez ces ".sex" que l’Arabie saoudite ne saurait voir

    En savoir plus

  • ARABIE SAOUDITE

    Et l’Arabie saoudite créa une cité industrielle réservée aux femmes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)