Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les oubliés de Mossoul

En savoir plus

DÉBAT

Droit d'asile en France : les enjeux de la réforme

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : les négociations de paix au point mort

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : espoir de paix à Brazzaville

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : risque de famine en Casamance

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Maestro", intello mais pas trop !

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : les enfants, victimes du conflit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien sans heurts

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné !"

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Reportage : l'armée israélienne essuie de lourdes pertes à Gaza

    En savoir plus

  • Accident d'avion à Taïwan : au moins 45 morts, dont deux Françaises

    En savoir plus

  • MH17 : les premières dépouilles des victimes sont arrivées aux Pays-Bas

    En savoir plus

  • Une ville chinoise placée en quarantaine après un cas de peste bubonique

    En savoir plus

  • Au Nigeria, la ville de Kaduna secouée par deux explosions meurtrières

    En savoir plus

  • Ryanair contraint de rembourser à la France 9,6 millions d’euros d’aides publiques

    En savoir plus

  • Immigration et droit d'asile : les projets de réforme du gouvernement

    En savoir plus

Moyen-orient

Ikea s'excuse pour avoir gommé les femmes de son catalogue saoudien

Dernière modification : 02/10/2012

Après s'être attiré les foudres de deux ministres femmes à Stockholm, le géant suédois de l'ameublement Ikea s'est excusé d'avoir effacé toutes les femmes de son catalogue saoudien et annoncé qu'il allait revoir ses procédures de travail.

L’édition suédoise du quotidien "Métro" révélait, lundi 1er octobre, qu’Ikea avait retouché les photographies de son catalogue en Arabie saoudite afin d'en faire disparaître toutes les femmes. En Suède, pays très exigeant sur le respect de l’égalité des sexes, l’affaire a fait grand bruit, suscitant l’indignation jusqu'au sommet de l'État.

"Cela ne se fait pas de supprimer ni d'effacer les femmes de la réalité. Si l'Arabie saoudite n'autorise pas aux femmes d'être vues, entendues ou de travailler, elle se passe de la moitié de son capital intellectuel", a ainsi asséné dans un communiqué la ministre au Commerce extérieur Ewa Björling. "Carrément moyen-âgeux !", s'est exclamée sur Twitter la ministre des Affaires européennes Birgitta Ohlsson.

Stricte ségrégation entre hommes et femmes

La réaction du géant de l’ameublement ne s’est pas faite attendre. Interrogée par l'AFP lundi 1er octobre dans la journée, une porte-parole d'Inter Ikea Systems, Ulrika Englesson Sandman, a souligné que le groupe tenait toujours à trouver le bon équilibre entre ses propres valeurs et la culture du pays où il s’implante. Ikea a trois magasins en Arabie saoudite, pays où une ségrégation stricte entre hommes et femmes est appliquée.

Le groupe, qui a connu une croissance à deux chiffres en Arabie saoudite ces cinq dernières années, a formulé des excuses publiques par la voie d’un communiqué de presse : "Inter Ikea Systems [qui détient la célèbre marque ndlr]) regrette ce qui s'est passé et comprend que les gens soient bouleversés". Le groupe affirme toutefois que son " franchisé saoudien n’avait pas réclamé que les photos soient retouchées. L'erreur s'est produite pendant le processus de travail avant la présentation du projet de catalogue Ikea pour l'Arabie saoudite".

La firme suédoise, qui endosse l’entière responsabilité de l’erreur commise, assure que les procédures en interne seront revues afin qu’un tel incident ne se reproduise plus.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 02/10/2012

  • INTERNET

    Cachez ces ".sex" que l’Arabie saoudite ne saurait voir

    En savoir plus

  • ARABIE SAOUDITE

    Et l’Arabie saoudite créa une cité industrielle réservée aux femmes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)