Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif : de Sarajevo à Guantanamo, l’itinéraire des six d’Algérie

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • Euro-2020 : la finale de l'"Euro pour l’Europe" à Wembley

    En savoir plus

Moyen-orient

Ikea s'excuse pour avoir gommé les femmes de son catalogue saoudien

Dernière modification : 02/10/2012

Après s'être attiré les foudres de deux ministres femmes à Stockholm, le géant suédois de l'ameublement Ikea s'est excusé d'avoir effacé toutes les femmes de son catalogue saoudien et annoncé qu'il allait revoir ses procédures de travail.

L’édition suédoise du quotidien "Métro" révélait, lundi 1er octobre, qu’Ikea avait retouché les photographies de son catalogue en Arabie saoudite afin d'en faire disparaître toutes les femmes. En Suède, pays très exigeant sur le respect de l’égalité des sexes, l’affaire a fait grand bruit, suscitant l’indignation jusqu'au sommet de l'État.

"Cela ne se fait pas de supprimer ni d'effacer les femmes de la réalité. Si l'Arabie saoudite n'autorise pas aux femmes d'être vues, entendues ou de travailler, elle se passe de la moitié de son capital intellectuel", a ainsi asséné dans un communiqué la ministre au Commerce extérieur Ewa Björling. "Carrément moyen-âgeux !", s'est exclamée sur Twitter la ministre des Affaires européennes Birgitta Ohlsson.

Stricte ségrégation entre hommes et femmes

La réaction du géant de l’ameublement ne s’est pas faite attendre. Interrogée par l'AFP lundi 1er octobre dans la journée, une porte-parole d'Inter Ikea Systems, Ulrika Englesson Sandman, a souligné que le groupe tenait toujours à trouver le bon équilibre entre ses propres valeurs et la culture du pays où il s’implante. Ikea a trois magasins en Arabie saoudite, pays où une ségrégation stricte entre hommes et femmes est appliquée.

Le groupe, qui a connu une croissance à deux chiffres en Arabie saoudite ces cinq dernières années, a formulé des excuses publiques par la voie d’un communiqué de presse : "Inter Ikea Systems [qui détient la célèbre marque ndlr]) regrette ce qui s'est passé et comprend que les gens soient bouleversés". Le groupe affirme toutefois que son " franchisé saoudien n’avait pas réclamé que les photos soient retouchées. L'erreur s'est produite pendant le processus de travail avant la présentation du projet de catalogue Ikea pour l'Arabie saoudite".

La firme suédoise, qui endosse l’entière responsabilité de l’erreur commise, assure que les procédures en interne seront revues afin qu’un tel incident ne se reproduise plus.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 02/10/2012

  • INTERNET

    Cachez ces ".sex" que l’Arabie saoudite ne saurait voir

    En savoir plus

  • ARABIE SAOUDITE

    Et l’Arabie saoudite créa une cité industrielle réservée aux femmes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)