Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

EUROPE

La justice française ordonne l'extradition en Grande-Bretagne du professeur fugueur

Dernière modification : 04/10/2012

La cour d'appel de Bordeaux a ordonné ce jeudi la remise à la Grande-Bretagne de Jeremy Forrest, le professeur anglais qui avait fugué avec son élève de 15 ans. Il est incarcéré depuis le 28 septembre en France.

La cour d'appel de Bordeaux a ordonné jeudi la remise à la Grande-Bretagne de Jeremy Forrest, professeur de mathématiques recherché par ce pays pour "enlèvement d'enfant", après avoir fugué avec son élève Megan, 15 ans, jusqu'à son interpellation à Bordeaux le 28 septembre.

"La cour constate que le mandat d'arrêt européen (délivré par la Grande-Bretagne, ndlr) est régulier" et "ordonne la remise de Jeremy Forrest" aux autorités britanniques, a annoncé la juridiction.

"C'est la décision que l'on attendait très exactement", a réagi l'avocat français de l'enseignant, Me Daniel Lalanne.

L'arrêt de la cour, qui n'est pas susceptible de recours, doit être signifié à la maison d'arrêt de Gradignan, près de Bordeaux, où le professeur est incarcéré depuis le 28.

La France dispose légalement de trois jours, à compter de cette signification, pour remettre l'enseignant à la Grande-Bretagne.

A la foule de journalistes, notamment britanniques, présents pour la lecture de l'arrêt, l'avocat a déclaré ne pas savoir si la remise s'effectuerait dès jeudi, sans faire davantage de commentaires.

Lors d'une audience mardi devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Bordeaux, le professeur n'a pas contesté la validité du mandat d'arrêt le visant.

"Acceptez-vous d'être livré aux autorités judiciaires britanniques pour vous expliquer sur les faits qui vous sont reprochés, des faits +d'enlèvement d'enfant+ ?", lui a demandé le président Eric Grafmuller. M. Forrest, un homme de 30 ans aux épaules larges vêtu d'une chemise à carreaux et d'un jean bleu marine, a répondu d'un "yes" quasi inaudible.

Megan et son professeur avaient quitté le comté du Sussex, dans le sud de l'Angleterre, le 20 septembre à bord de la voiture de ce dernier, empruntant le ferry à Douvres, où des vidéos les montrent main dans la main.

Ils seraient arrivés dès le 21 septembre à Bordeaux. Vendredi, à 13H15, les deux Britanniques ont été interpellés par la police sur la plus grande artère commerçante du centre.

La jeune fille aux cheveux auburn a décollé samedi pour Londres, encadrée par deux adultes. Forrest, qui a écrit sur son blog être accro à elle "comme à l'héroïne", avait lui été incarcéré.

AFP

Première publication : 04/10/2012

  • FRANCE

    La collégienne et le professeur britanniques en fuite retrouvés à Bordeaux

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    La fuite d'une Britannique de 15 ans avec son professeur défraie la chronique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)