Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

EXPRESS ORIENT

Irak : au coeur des monts Sinjar

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

FOCUS

El Hierro, première île 100 % énergies renouvelables, peut-elle être un modèle pour la planète ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Obama et les attentes irréalistes des noirs américains"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Montréal, toute une histoire

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie : la guerre oubliée

En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

  • Steve Ballmer, le directeur général de Microsoft, annonce son retrait

    En savoir plus

  • L'État islamique annonce avoir décapité un journaliste américain

    En savoir plus

  • L'armée irakienne attaque les jihadistes sur plusieurs fronts

    En savoir plus

  • L'opposition pakistanaise pénètre dans la zone rouge d’Islamabad

    En savoir plus

  • Libération : raconter l’été 44 au-delà des "moments de gloire et de triomphe"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : une enquête judiciaire ouverte après le coup de tête de Brandao

    En savoir plus

  • Championnat d'Europe : Florent Manaudou vainqueur ex æquo sur 50 m papillon

    En savoir plus

  • Le prince saoudien braqué à Paris est un fils du roi Fahd mort en 2005

    En savoir plus

  • Émeutes de Ferguson : les États-Unis face à leurs vieux démons racistes

    En savoir plus

  • Carte interactive : "Ici est tombé" pour la Libération de Paris

    En savoir plus

  • Libération de Paris : "J'accueillais mes libérateurs"

    En savoir plus

  • Dans l’est de l'Ukraine, Lougansk en proie à d’intenses combats

    En savoir plus

  • Le pape François ouvre davantage la voie à la béatification de Mgr Romero

    En savoir plus

Asie - pacifique

Un soldat nord-coréen tue deux gradés pour fuir vers le Sud

Dernière modification : 06/10/2012

Un soldat nord-coréen s'est échappé samedi vers la Corée du Sud, après avoir tué par balles deux gradés dans sa fuite et franchi la zone démilitarisée entre les deux pays, l'un des endroits les plus minés au monde.

Un soldat nord-coréen a déserté et passé la frontière avec la Corée du Sud samedi, affirmant avoir tué par balles deux officiers dans sa fuite, a annoncé l'armée sud-coréenne.
             
La fuite à travers la frontière des deux Corées par des militaires du Nord est un événement rare : la dernière remonte à 2010, et celle de samedi est seulement la quatrième connue de ces dix dernières années après celles de 2002, 2008 et 2010. Aucune n'avait jusqu'à présent provoqué de tirs mortels.
             
Cette défection intervient à un moment sensible, alors que les deux Corées s'accusent mutuellement de provocations à un peu plus de deux mois de l'élection présidentielle du 19 décembre au Sud.
             
"Six coups de feu ont été entendus et nos gardes ont repéré un soldat nord-coréen qui traversait la ligne de démarcation militaire", a expliqué à la presse un porte-parole de l'état-major interarmées sud-coréen. "Avec des haut-parleurs, nous avons confirmé qu'il souhaitait venir au Sud et nous l'avons conduit vers un endroit sûr" où il est toujours sous protection, a-t-il ajouté.
             
Le soldat transfuge a expliqué avoir tué par balles deux gradés commandant sa section et son peloton avant de s'échapper. Aucune confirmation indépendante n'a pu être obtenue, mais selon un responsable militaire, s'exprimant sous couvert de l'anonymat, cité par l'agence de presse sud-coréenne Yonhap, deux militaires nord-coréens ont été aperçus "gisant au sol". Pyongyang n'a fait aucun commentaire.
             
Créée après la guerre de Corée (1950-1953), la zone démilitarisée qui divise la péninsule coréenne entre le Nord et le Sud est un no man's land hérissé de mines et de postes d'écoute.
             
Plus de 23 000 Nord-Coréens ont fui vers le Sud depuis la fin de la guerre.
             
(AFP)

Première publication : 06/10/2012

  • CORÉE DU SUD

    Les Sud-Coréens renouvellent leur Parlement sur fond de tensions avec le Nord

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Visite exceptionnelle d'une délégation de Corée du Sud à Pyongyang

    En savoir plus

  • NUCLÉAIRE

    Les deux Corées s'accordent sur la reprise des négociations

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)