Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

Asie - pacifique

Un soldat nord-coréen tue deux gradés pour fuir vers le Sud

Dernière modification : 06/10/2012

Un soldat nord-coréen s'est échappé samedi vers la Corée du Sud, après avoir tué par balles deux gradés dans sa fuite et franchi la zone démilitarisée entre les deux pays, l'un des endroits les plus minés au monde.

Un soldat nord-coréen a déserté et passé la frontière avec la Corée du Sud samedi, affirmant avoir tué par balles deux officiers dans sa fuite, a annoncé l'armée sud-coréenne.
             
La fuite à travers la frontière des deux Corées par des militaires du Nord est un événement rare : la dernière remonte à 2010, et celle de samedi est seulement la quatrième connue de ces dix dernières années après celles de 2002, 2008 et 2010. Aucune n'avait jusqu'à présent provoqué de tirs mortels.
             
Cette défection intervient à un moment sensible, alors que les deux Corées s'accusent mutuellement de provocations à un peu plus de deux mois de l'élection présidentielle du 19 décembre au Sud.
             
"Six coups de feu ont été entendus et nos gardes ont repéré un soldat nord-coréen qui traversait la ligne de démarcation militaire", a expliqué à la presse un porte-parole de l'état-major interarmées sud-coréen. "Avec des haut-parleurs, nous avons confirmé qu'il souhaitait venir au Sud et nous l'avons conduit vers un endroit sûr" où il est toujours sous protection, a-t-il ajouté.
             
Le soldat transfuge a expliqué avoir tué par balles deux gradés commandant sa section et son peloton avant de s'échapper. Aucune confirmation indépendante n'a pu être obtenue, mais selon un responsable militaire, s'exprimant sous couvert de l'anonymat, cité par l'agence de presse sud-coréenne Yonhap, deux militaires nord-coréens ont été aperçus "gisant au sol". Pyongyang n'a fait aucun commentaire.
             
Créée après la guerre de Corée (1950-1953), la zone démilitarisée qui divise la péninsule coréenne entre le Nord et le Sud est un no man's land hérissé de mines et de postes d'écoute.
             
Plus de 23 000 Nord-Coréens ont fui vers le Sud depuis la fin de la guerre.
             
(AFP)

Première publication : 06/10/2012

  • CORÉE DU SUD

    Les Sud-Coréens renouvellent leur Parlement sur fond de tensions avec le Nord

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Visite exceptionnelle d'une délégation de Corée du Sud à Pyongyang

    En savoir plus

  • NUCLÉAIRE

    Les deux Corées s'accordent sur la reprise des négociations

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)