Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Au Zimbabwe, le spectre de la crise économique plane toujours

En savoir plus

Moyen-orient

Attentat à la voiture piégée dans le centre de Damas

© AFP

Dernière modification : 08/10/2012

Un attentat à la voiture piégée a eu lieu, dimanche soir, dans le centre de Damas, près du quartier général de la police, selon la télévision officielle syrienne. Aucun bilan n'est disponible mais l'OSDH a fait état de morts et de blessés.

Un attentat à la voiture piégée s'est produit dimanche soir dans une avenue où se trouve le quartier général de la police, dans le centre de Damas, selon la télévision officielle syrienne.
              
"Attentat terroriste à la voiture piégée Avenue Khaled Ibn Al Walid", a annoncé en bandeau la télévision. L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) et des témoins ont rapporté qu'une explosion s'était produite près du quartier général de la police, Avenue Khaled Ibn Al-Walid à Damas, suivie par des tirs nourris.
              
Aucun bilan n'était disponible dans l'immédiat mais l'OSDH a fait état de morts et de blessés.
              
Un attentat contre le siège de l'état-major syrien à Damas a été mené le 26 septembre et revendiqué par les groupes jihadistes, le Front al-Nosra et "Tajamo Ansar al-islam" (Rassemblement des partisans de l'islam).
              
Selon les autorités, quatre gardiens du complexe ont été tués dans l'attaque, mais tous les commandants militaires en sont sortis indemnes.
             

 


(AFP)

 

Première publication : 07/10/2012

  • TURQUIE

    L'armée turque continue de répondre coup pour coup aux tirs syriens

    En savoir plus

  • LIBAN

    Les "martyrs" du Hezbollah morts pour Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • SYRIE

    Règlements de comptes à Qardaha, le Corleone des Assad

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)