Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Moyen-orient

Attentat à la voiture piégée dans le centre de Damas

© AFP

Dernière modification : 08/10/2012

Un attentat à la voiture piégée a eu lieu, dimanche soir, dans le centre de Damas, près du quartier général de la police, selon la télévision officielle syrienne. Aucun bilan n'est disponible mais l'OSDH a fait état de morts et de blessés.

Un attentat à la voiture piégée s'est produit dimanche soir dans une avenue où se trouve le quartier général de la police, dans le centre de Damas, selon la télévision officielle syrienne.
              
"Attentat terroriste à la voiture piégée Avenue Khaled Ibn Al Walid", a annoncé en bandeau la télévision. L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) et des témoins ont rapporté qu'une explosion s'était produite près du quartier général de la police, Avenue Khaled Ibn Al-Walid à Damas, suivie par des tirs nourris.
              
Aucun bilan n'était disponible dans l'immédiat mais l'OSDH a fait état de morts et de blessés.
              
Un attentat contre le siège de l'état-major syrien à Damas a été mené le 26 septembre et revendiqué par les groupes jihadistes, le Front al-Nosra et "Tajamo Ansar al-islam" (Rassemblement des partisans de l'islam).
              
Selon les autorités, quatre gardiens du complexe ont été tués dans l'attaque, mais tous les commandants militaires en sont sortis indemnes.
             

 


(AFP)

 

Première publication : 07/10/2012

  • TURQUIE

    L'armée turque continue de répondre coup pour coup aux tirs syriens

    En savoir plus

  • LIBAN

    Les "martyrs" du Hezbollah morts pour Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • SYRIE

    Règlements de comptes à Qardaha, le Corleone des Assad

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)