Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga a saisi la cour suprême

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le gouvernement veut taxer les grandes entreprises

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Bond : Daniel Craig rempile pour un dernier épisode

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump démantèle ses deux conseils économiques

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'Europe face au défi des "revenants"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les présidents Trump et Macron font polémique, mais pas pour la même chose...

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga va saisir la Cour suprême

En savoir plus

LE DÉBAT

États-Unis : l'ambiguïté de Trump vis-à-vis de l'extrême droite

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Donald Trump : il y a des bonnes personnes des deux côtés"

En savoir plus

Asie - pacifique

Philippines : Manille s’apprête à faire la paix avec les séparatistes musulmans

© AFP

Dernière modification : 07/10/2012

Le président philippin Benigno Aquino a annoncé, dimanche, la conclusion d’un accord-cadre avec le principal groupe de rebelles musulmans visant à mettre fin à plusieurs décennies de guérilla séparatiste dans le sud de l’archipel.

L’annonce d’un accord préliminaire de paix entre le gouvernement philippin et les rebelles séparatistes musulmans a jeté une lueur d’espoir dans la jungle de Mindanao, cette île du sud de l’archipel des Philippines ravagée par plusieurs décennies de guerre civile.

Lors d’une allocution télévisée ce dimanche, le président philippin Benigno Aquino a annoncé la conclusion d'"un accord-cadre" avec le principal groupe de la rébellion musulmane, le Front moro islamique de libération (MILF).

Ce dernier avait pris les armes en 1978 pour réclamer un État musulman indépendant dans le tiers sud des Philippines, pays majoritairement catholique. Ses quelque 12 000 combattants seraient aujourd’hui prêts à déposer les armes en retour de la création d’une région musulmane semi-autonome dans une partie de l'île de Mindanao d’ici 2016.

"Cet accord-cadre ouvre la voie à une paix durable à Mindanao", a déclaré le président. "Il amène tous les anciens groupes sécessionnistes en son sein. Le MILF ne réclame plus un État séparé", a-t-il ajouté.

L’accord préliminaire devrait être signé le 15 octobre à Manille. Selon une feuille de route acceptée par les deux parties, le gouvernement central maintiendra son contrôle dans les domaines de la défense, la sécurité, les politiques étrangère et monétaire.

Les longues négociations avec le MILF ne sont pas terminées, mais les proches du président ont affirmé à plusieurs reprises qu'elles devraient s'achever avant la fin du mandat de Benigno Aquino, mi-2016.

La guérilla séparatiste a fait plus de 150 000 morts depuis 1978 et a engendré le déplacement de centaines de milliers de personnes. Ces décennies de troubles ont aussi entravé le développement de l’une des régions les plus fertiles et les plus riches en matières premières du pays.

(FRANCE24 avec dépêches)

Première publication : 07/10/2012

  • PHILIPPINES

    Le ministre de l'Intérieur porté disparu après le crash de son avion

    En savoir plus

  • PHILIPPINES

    Dix mille personnes fuient les combats dans le sud du pays

    En savoir plus

  • PHILIPPINES

    Ouverture à Manille du procès du responsable présumé du massacre de Mindanao

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)