Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump démantèle ses deux conseils économiques

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Donald Trump : il y a des bonnes personnes des deux côtés"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Contrats de travail : vers plus de flexibilité ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Violences gynécologiques, la lutte prend corps"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tweets, retweets et détweets

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : un deuil national de trois jours et de nombreuses questions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le combat des esclaves sexuelles sud-coréennes continue"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

États-Unis : vers une guerre commerciale avec la Chine ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'Inde, 70 ans et toujours jeune"

En savoir plus

SPORT

OM - PSG : Gignac, "On fait notre petit bonhomme de chemin"

© AFP

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 08/10/2012

L'OM conserve la tête du championnat de France de Ligue 1 après son match nul 2-2 face à son dauphin, le PSG. André-Pierre Gignac a inscrit les deux buts marseillais, pendant qu'Ibrahimovic réalisait un nouveau doublé. Réactions.

Marseille et le Paris Saint-Germain n'ont pas réussi à se départager, dimanche 7 octobre, en clôture de la 8e journée de Ligue 1 (2-2). La première mi-temps de ce "classique" fut de toute beauté, Ibrahimovic et Gignac, les deux actuels meilleurs attaquants de la L1, y allant chacun de leur doublé.

À l'ouverture du score, splendide, d'André-Pierre Gignac, qui se jouait du capitaine parisien Christophe Jallet pour tromper Sirigu d'un tir croisé (1-0, 18e), "Ibra" plantait coup sur coup deux banderilles qui laissaient muet d'admiration tout le stade Vélodrome. Le géant suédois égalisait tout d'abord d'une volée acrobatique de l'extérieur du droit, en devançant le Camerounais Nkoulou (1-1, 23e). Puis, deux minutes plus tard, l'ancien Milanais décochait de plus de 30 mètres un coup franc somptueux que Mandanda ne pouvait qu'effleurer (2-1, 25e). Zlatan inscrivait là son 9e but de la saison et réalisait par la même occasion son 4e doublé après Lorient, Lille et Bastia.

Gignac répond à Ibrahimovic

On a alors senti l'OM déstabilisé. C'était sans compter sur le buteur phocéen, André-Pierre Gignac, qui remettait les deux équipes à égalité en inscrivant d'une tête décroisée son 5e but de l'année (32e).


Le retour des joueurs aux vestiaires à la mi-temps fut houleux. Parmi les accrochages, on retiendra le duel Amalfitano-Matuidi, avec un coup de coude du Marseillais dans les côtes du Parisien en première période... "Ça fait partie du jeu", a indiqué à l'issue de la rencontre le milieu parisien.


Les esprits calmés, l'OM et le PSG disputaient la seconde période sur un faux rythme, livrant un spectacle de bien moindre qualité. Le rythme et l'intensité furent loin d'égaler les splendides envolées de la première période. "On a été un peu trop mou", regrettait Sylvain Armand, défenseur du PSG, à l'issue de la rencontre.


En tête du championnat de France, les positions restent donc figées avec, dans l'ordre, Marseille (19 points), Paris SG (16 points) et Lyon (15 points).

Première publication : 08/10/2012

  • FOOTBALL - LIGUE 1

    L'OM garde la tête face à Paris

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Ligue Europa : Marseille s'impose facilement et fait le plein de confiance

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Ligue des champions : le PSG chute, Montpellier relève la tête

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)