Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Afrique

Mohamed Morsi à l’épreuve des 100 premiers jours

©

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/10/2012

C'est face à une foule en liesse dans le stade du Caire, que le président islamique Mohammed Morsi est revenu samedi soir sur son action au pouvoir depuis sa prise de fonction en juin 2012. Mais de nombreux Égyptiens expriment leur dépit.

À l’occasion d’une allocution dans le stade du Caire samedi 6 octobre, le premier chef d'État égyptien démocratiquement élu Mohamed Morsi a dressé le bilan de ses 100 premiers jours au pouvoir.

Morsi gracie les partisans de la Révolution

Le président égyptien Mohamed Morsi a décidé lundi 8octobre d'amnistier toutes les personnes soutenant la "révolution" et arrêtées depuis le début du soulèvement qui a renversé Hosni Moubarak l'an dernier jusqu'à juin 2012.

Dans un décret publié sur sa page officielle sur Facebook, la présidence annonce l'amnistie pour les faits "commis dans le but de soutenir la révolution et réaliser ses objectifs dans la période allant du 25 janvier 2011 au 30 juin 2012, à l'exception des crimes d'homicide volontaire".

Satisfait de l’action menée depuis sa prise de fonction en juin 2012, Morsi assure que 75 % des objectifs fixés ont été atteints. Un chiffre qui, d’après le président, pourrait être encore meilleur, si le trafic et la corruption n’étaient pas si présents dans le pays

Cependant, selon le "MorsiMètre", un outil internet mis en place par des activistes pour évaluer l’efficacité du président, ce dernier n’a réalisé que 7 des 64 promesses faites aux Égyptiens. Résultat, des grèves dans plusieurs secteurs ont éclaté ces dernières semaines. Autre preuve du mécontentement grandissant, un appel à manifester vendredi 12 octobre circule depuis plusieurs jours.

"De nombreux Égyptiens pensent que Morsi ne s’est pas assez concentré sur les problèmes intérieurs", explique Sonia Dridi, correspondante FRANCE 24 au Caire. Ses nombreux déplacements à l’étranger n’ont pas forcément été bien perçus par la population, suscitant même des railleries sur la Toile. "À titre d’exemple, lorsqu’il s’est rendu dans le Sinai ce week-end, certains ont dit qu’il rendait enfin visite à l’Égypte", rapporte Sonia Dridi qui estime que "ses quelques succès diplomatiques ont été éclipsés dans les médias par la trop longue progression des conditions de vie."

La nouvelle constitution, un enjeu majeur

Mais dans son discours de samedi soir, Morsi assure que ces visites à l’étranger ont permis de doper l’économie du pays. Les thèmes de la santé, de l’éducation ou encore du logement n’ont aucunement été abordés pendant l’allocution.

"Le président islamique doit concrètement améliorer le niveau de vie des Égyptiens. C’est sur ces sujets que la population l’attend au tournant", affirme Sonia Dridi qui reconnaît toutefois que "les espoirs des Égyptiens sont nombreux voire irréalistes."

Prochain grand test pour le président : la future constitution qui doit encore être rédigée et adoptée d’ici la fin de l’année, si Morsi, issu des Frères musulmans, veut respecter le calendrier qu’il s’est fixé. Il devra sans doute se heurter à la communauté laïque qui craint une trop grande emprise de la confrérie sur le texte.

Première publication : 08/10/2012

  • DIPLOMATIE

    À l’ONU, Mohamed Morsi se dit hostile à une intervention militaire en Syrie

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Morsi fait la leçon aux États-Unis

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Quand Nasser se moquait des Frères musulmans et du voile islamique

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)