Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ottawa: histoire d'une photo

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Toumani Diabaté, le maître de la kora, invité du Journal de l’Afrique

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande : une déception pour la gauche ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Kamel Mennour, galeriste

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Marie Le Guen : "Le problème, c’est l’emploi"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Un homme, une femme : la parité vue par la Génération Y

En savoir plus

POLITIQUE

Le Guen : "C’est toute l’Europe qui est malade aujourd’hui"

En savoir plus

FOCUS

Tunisie : quelle place pour l'enseignement religieux?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

FIAC 2014 : l'art contemporain célébré à Paris

En savoir plus

Santé

Le prix Nobel de médecine décerné à John Gurdon et Shinya Yamanaka

Dernière modification : 08/10/2012

Le Britannique John Gurdon et le Japonais Shinya Yamanaka ont remporté le prix Nobel de médecine pour leurs travaux sur la transformation des cellules adultes en cellules souches susceptibles de régénérer tous les tissus de l'organisme.

Le prix Nobel de médecine 2012 a été décerné, ce lundi 8 octobre, à Stockholm au Japonais Shinya Yamanaka, 50 ans, et au Britannique John Gurdon, 79 ans, pour leurs travaux sur la transformation des cellules adultes en cellules souches susceptibles de régénérer tous les tissus de l'organisme.

La Fondation Nobel a diminué cette année le montant de la récompense de 20 %, à 8 millions de couronnes suédoises (930 000 euros) contre 10 millions depuis 2001. Les deux lauréats qui se partageront le prix le recevront lors d'une cérémonie officielle à Stockholm, le 10 décembre.

Ils étaient désignés dans la presse comme les grands favoris.

"Leurs découvertes ont révolutionné notre compréhension de la manière dont les cellules et les organismes se développent", écrit le comité Nobel.

Les travaux des deux lauréats ont permis de trouver une nouvelle façon de créer des cellules souches ayant la capacité de se transformer en différents types de tissus, en permettant à des cellules adultes d'être reprogrammées pour devenir "pluripotentes".

Une première percée dans les années 1960

Dans la pratique, des cellules de la peau de personnes malades peuvent être obtenues pour en savoir plus sur leurs pathologies et mettre ainsi au point de nouvelles thérapies.

En 1962, M. Gurdon avait réalisé une percée en découvrant, à même pas 30 ans et alors que son co-lauréat, M. Yamanaka, n'était pas né, que la spécialisation des cellules était réversible. Il travaillait alors sur des têtards et des grenouilles.

"Les manuels ont alors été récrits et de nouveaux champs de recherches établis. En reprogrammant les cellules humaines, les scientifiques ont créé de nouvelles occasions d'étudier les maladies et de développer des méthodes pour le diagnostic et la thérapie", a résumé le jury.

"Shinya Yamanaka découvert, plus de 40 ans plus tard, en 2006, comment des cellules souches adultes intactes chez les souris pouvaient être reprogrammées pour devenir des cellules souches immatures", a expliqué le comité Nobel.

Ils succèdent à l'Américain Bruce Beutler, au Français Jules Hoffmann et au Canadien Ralph Steinman récompensés en 2011 pour leurs travaux sur le système immunitaire.

Le prix Nobel de médecine est le premier décerné en 2012. Il sera suivi du prix Nobel de physique mardi, de chimie mercredi, de littérature jeudi et de la paix vendredi. Lundi, le prix Nobel d'économie clôturera la saison.

(FRANCE 24 avec dépêches)

Première publication : 08/10/2012

  • PRIX NOBEL

    Le Nobel de médecine attribué à Beutler, Hoffmann et Steinman

    En savoir plus

  • PRIX NOBEL

    Le Nobel de physique décerné à Saul Perlmutter, Brian Schmidt et Adam Riess

    En savoir plus

  • PRIX NOBEL

    Le Nobel de chimie décerné à l'Israélien Daniel Shechtman

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)