Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Première ligne"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

  • Gaza : Washington et l’ONU exigent un cessez-le-feu "sans condition"

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : les drapeaux en berne en France, l'enquête se poursuit

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

  • Boko Haram kidnappe la femme du vice-Premier ministre camerounais

    En savoir plus

  • En images : les Champs-Élysées noirs de monde pour l'arrivée du Tour

    En savoir plus

  • Gaza : les combats ont repris, le Hamas propose une nouvelle trêve

    En savoir plus

  • MH 17 : des combats autour du site du crash bloquent les enquêteurs

    En savoir plus

  • L'épave du Costa Concordia arrive dans le port de Gênes

    En savoir plus

  • Les enfants migrants ne pourront pas rester aux États-Unis, prévient Obama

    En savoir plus

  • Air Algérie : des proches de victimes se recueillent sur les lieux du crash

    En savoir plus

  • Nigeria : état d’alerte après le premier cas mortel d’Ebola

    En savoir plus

  • Exposition sur la Grande Guerre à Paris : les derniers poilus vous saluent

    En savoir plus

  • Syrie : l'EIIL prend une base de l'armée mais perd un champ gazier

    En savoir plus

  • En images : affrontements à Paris, en marge de la manifestation pro-Gaza interdite

    En savoir plus

  • Tour de France : l'Allemand Tony Martin remporte la 20e étape

    En savoir plus

  • Crash d'Air Algérie : tous les corps vont être ramenés en France

    En savoir plus

  • Les États-Unis évacuent leur ambassade en Libye

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

Economie

Le Mécanisme européen de stabilité officiellement mis sur les rails

© AFP

Dernière modification : 09/10/2012

Les ministres des Finances de la zone euro ont procédé, lundi, au lancement du Mécanisme européen de stabilité (MES). Ce dispositif pourra soutenir les États membres en proie à des difficultés financières dès la fin d'octobre.

Principal instrument anti-crise de la zone euro, le Mécanisme européen de stabilité (MES) est officiellement entré en vigueur, ce lundi 8 octobre, après la première réunion de son conseil des gouverneurs à Luxembourg.

"Le lancement du MES constitue une étape historique dans la construction de l'Union monétaire. La zone euro est désormais pourvue d'un pare-feu permanent et efficace", a déclaré le chef de file de l'Eurogroupe, Jean-Claude Juncker, lundi, lors d'une conférence de presse.

"Le MES n'est pas un instrument isolé, il s'intègre dans un ensemble pour modifier la gouvernance de la zone euro", a poursuivi M. Juncker, qui préside le conseil des gouverneurs du MES, lui-même composé des 17 ministres des Finances de la zone euro.

Le MES prendra, à terme, la relève du Fonds européen de stabilité financière (FESF). Les deux instruments vont cohabiter jusqu'en juin 2013, ce qui permettra de cumuler, un temps, leur capacité de prêts (500 milliards d'euros pour le MES, environ 200 milliards pour le FESF).

"La palette d'outils du MES est la même que celle du FESF avec les programmes de précaution pour les pays en difficulté, la possibilité de recapitaliser les banques, etc.", a indiqué son directeur exécutif, l'Allemand Klaus Regling.

150 milliards d'euros disponibles

Le MES sera pleinement opérationnel dès que les États auront commencé à verser leur écot dans les semaines qui viennent : il sera en mesure de prêter environ 150 milliards d'euros d'ici à la fin d'octobre.

Cet instrument est stratégique car il pourra servir à recapitaliser directement les banques de la zone euro, sans alourdir la dette des États. À condition toutefois que les Européens mettent en place un mécanisme de supervision bancaire, prévu au mieux au début de 2013.

La possibilité de recapitaliser directement les banques intéresse au plus haut point l'Espagne, qui a obtenu en juin une ligne de crédit de 100 milliards d'euros de la zone euro pour ses établissements de crédit.

(FRANCE24 avec dépêches)

Première publication : 08/10/2012

  • ALLEMAGNE

    Le MES et le pacte de stabilité validés par la Cour constitutionnelle de Karlsruhe

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    Rachat de dettes "illimité" : la presse allemande dit "Nein" au plan Draghi

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    BCE : nouvelles déclarations de Mario Draghi, un plan en trompe-l'oeil?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)