Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Amnesty dénonce les violences faites aux femmes en Égypte

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : la loi anti-djihad de Cazeneuve

En savoir plus

FOCUS

L'essor d'un bouddhisme radical

En savoir plus

REPORTERS

Dans l'enfer des prisons secrètes de la CIA

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Dice Kayek illumine la semaine de la haute couture à Paris

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Montebourg veut s'attaquer aux professions réglementées

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • Dans l'enfer des prisons secrètes de la CIA

    En savoir plus

  • Bagdad accuse les forces kurdes de la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

  • Vidéo : à Tel-Aviv, les habitants vivent dans la peur des tirs de roquettes

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : l’Allemand Andre Greipel remporte la 6e étape à Reims

    En savoir plus

Amériques

Le chef du cartel des Zetas tué, son cadavre enlevé par un commando armé

©

Vidéo par Anne SOETEMONDT

Dernière modification : 09/10/2012

Heriberto Lazcano Lazcano, alias "le Bourreau", le chef du célèbre cartel mexicain des Zetas a été tué dimanche par les forces de l'ordre. Ce coup de force des autorités a toutefois été entaché par l'enlèvement de son cadavre quelques temps après.

Le chef du cartel mexicain des Zetas a été tué par les forces de l'ordre, mais ce coup majeur porté au groupe criminel le plus violent du Mexique a été terni par l'enlèvement de son cadavre par un commando armé dans la nuit de dimanche à lundi.

Heriberto Lazcano Lazcano, alias "El Lazca", était l'homme le plus recherché de ce pays après Joaquin "El Chapo" Guzman, chef du cartel du Sinaloa et l'un des hommes les plus riches du Mexique.

Agé de 37 ans, Lazcano, surnommé aussi "Z-3" ou "Le Bourreau", est mort dimanche en début d'après-midi dans un affrontement armé avec des forces de la Marine mexicaine qui a fait deux morts, dans le village de Progreso, dans l'Etat du Coahuila, près de la frontière avec les Etats-Unis.

Ce n'est que lundi soir que le ministère de la Marine a indiqué que de "forts indices" laissaient penser que l'un des deux hommes était "El Lazca".

Mais mardi, le procureur de l'Etat du Coahuila, Homero Ramos, a annoncé que son cadavre avait été enlevé par un commando, confirmant des informations parues dans la presse.

Le commando "a pris les corps et les a placés dans un corbillard, forçant le propriétaire (de l'établissement funéraire) à conduire le véhicule", a précisé Homero Ramos au cours d'une conférence de presse à Saltillo (Coahuila) et retransmise en direct à la télévision.

"Une fois que nous les remettons aux mains des autorités correspondantes, ils ne sont plus sous l'autorité de notre institution", a commenté mardi à l'AFP un porte-parole de la Marine ayant requis l'anonymat.

La Marine a assuré que malgré l'enlèvement du cadavre de Lazcano, survenu lundi à 01h00 du matin, les autorités avaient pu établir avec quasi-certitude son identité grâce aux empreintes digitales et aux photos du cadavre préalablement collectées.

La Marine n'a pas précisé si les "forts indices" d'identité avaient été décelés avant ou après la remise du corps aux autorités locales du Coahuila.

Plus tard mardi, le président Felipe Calderon a confirmé devant la presse qu'"un des plus importants et plus dangereux" responsables du trafic de drogue du pays, qualifié de "déserteur de l'armée", avait été "abattu".

Il n'a toutefois pas commenté l'enlèvement de son corps par un commando armé.

Malgré cet épisode, il s'agit du plus grand succès des forces de l'ordre mexicaines depuis le début de l'offensive déclenchée par le président Calderon à son arrivée au pouvoir en décembre 2006 contre les trafiquants de drogue, avec l'appui massif de l'armée. Cette offensive a fait près de 60.000 morts en six ans.

Le gouvernement mexicain avait offert une récompense de 2,6 millions de dollars pour sa capture, somme à laquelle Washington avait ajouté cinq millions de dollars.

"El Lazca" est le 25e suspect arrêté ou tué sur la liste des 37 criminels les plus recherchés du Mexique, établie en 2009 par les autorités.

M. Lazcano était l'un des fondateurs des Zetas, une organisation créée à la fin des années 1990 par des militaires d'élite, déserteurs de l'armée mexicaine. Les Zetas s'étaient d'abord mis au service du cartel du Golfe, une des principales organisations de trafiquants de drogue du Mexique.

Il y a deux ans, les Zetas s'étaient séparés du cartel du Golfe, provoquant un sanglant conflit entre trafiquants dans l'est et le nord du Mexique. Ces derniers mois, les Zetas ont commencé eux-mêmes à se diviser, provoquant de nouvelles violences.

Les Zetas, qui ont multiplié au cours des dernières années les massacres avec décapitation et démembrement de leurs victimes, sont l'une des principales cibles des forces de sécurité mexicaines. Ils ont subi ces dernières semaines plusieurs revers marquants.

Samedi, la Marine avait arrêté Salvador Martinez Escobedo, alias "Comandante Ardilla", chef des Zetas dans l'Etat du Tamaulipas, berceau et bastion des Zetas dans le nord-est du Mexique, également frontalier des Etats-Unis.

Selon le ministère de la Marine, Martinez Escobedo était l'organisateur présumé du massacre de 72 immigrants retrouvés assassinés dans une cour de ferme à San Fernando, au Tamaulipas en août 2010, la plus importante tuerie attribuée à un cartel de la drogue au Mexique.

Fin septembre, la Marine avait aussi arrêté à San Lui Potosi (nord) Ivan Velazquez Caballero, dit "Le Taliban", qui dirigeait les opérations des Zetas dans une vaste région comprenant quatre Etats du centre et du nord du Mexique.

(AFP)

Première publication : 09/10/2012

  • MEXIQUE

    Erreur sur la personne dans la tentative d'arrestation du plus grand narcotrafiquant mexicain

    En savoir plus

  • MEXIQUE

    Une cinquantaine de cadavres mutilés retrouvés au bord d'une route

    En savoir plus

  • MEXIQUE

    Cinq membres des "Zetas" arrêtés pour l'incendie du casino de Monterrey

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)