Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

Afrique

Les coptes d’Égypte manifestent en mémoire du massacre de Maspero

© AFP

Dernière modification : 09/10/2012

Il y a un an, les forces de l’ordre réprimaient violemment une manifestation de coptes à Maspero, un quartier du Caire, alors que ces derniers protestaient contre l’incendie d’une de leurs églises. Vingt-huit personnes avaient trouvé la mort.

Un rassemblement est prévu ce mardi 9 octobre au Caire en mémoire des 28 personnes tuées il y a un an jour pour jour lors d'une manifestation de coptes qui avait été violemment réprimée dans le quartier de Maspero, dans le centre de la capitale. L'Union des jeunes de Maspero, qui rassemble des militants coptes, a ainsi appelé à défiler "pour le premier anniversaire du massacre de Maspero". "La seule demande politique en cette journée est de réclamer justice pour les martyrs et que les criminels impliqués dans ce massacre soient jugés", indique le groupe sur Facebook.

Le 9 octobre 2011, des milliers de coptes avaient manifesté du quartier de Chobra vers Maspero pour protester contre l'incendie d'une église dans le gouvernorat d'Assouan (sud) avant que la marche ne dégénère en affrontements avec les soldats stationnés devant la télévision d'État.

Selon l'ONG Amnesty International, qui avait à l'époque dénombré 28 morts et des centaines de blessés, les autorités égyptiennes ont échoué à mener une "enquête impartiale et indépendante sur les circonstances des violences et à amener les responsables à rendre des comptes".

L'armée critiquée

Des versions divergentes ont circulé sur l'origine des violences. Plusieurs témoins ont dit à l'AFP que les manifestants avaient été visés par les tirs de soldats et que plusieurs personnes étaient mortes écrasées par des véhicules blindés.

L'armée, au pouvoir à l'époque, a démenti avoir fait un usage excessif de la force, assurant qu'elle ne tirait "jamais sur les civils" et que "certains manifestants avaient des sabres et des cocktails Molotov". Les militaires, portés aux nues après le soulèvement qui a renversé Hosni Moubarak en février 2011, ont été très critiqués pour leur gestion des évènements de Maspero, à l'étranger comme en Égypte. La colère a aussi visé les médias d'État, accusés d'avoir tenu un discours incitant à la haine contre les chrétiens dans leur couverture des violences.

Les coptes, qui représentent de 6 à 10 % des Égyptiens selon les estimations, s'estiment discriminés dans une société en grande majorité musulmane. Ils ont été visés par plusieurs attentats, en particulier celui du Nouvel an 2011 contre une église à Alexandrie.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 09/10/2012

  • REPORTAGE

    Égypte : les coptes face à la probable victoire de Mohammed Morsi

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Des milliers de coptes pleurent la mort du patriarche Chenouda III

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Plusieurs morts lors d'affrontements entre forces de l'ordre et coptes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)