Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

"Ce n'est pas le moment de fantasmer sur le dégel intercoréen"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Grève chez Air France : l'arme du référendum

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Amical mais critique, Emmanuel Macron séduit le Congrès"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Face au scandale, la présidente de la région de Madrid démissionne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tensions à Madagascar : l'opposition demande la destitution du président

En savoir plus

LE DÉBAT

Emmanuel Macron aux États-Unis : le statu quo diplomatique ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Foxtrot" : Samuel Maoz dissèque la société israélienne

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Marchés financiers : les investisseurs craignent la remontée des taux américains

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Téhéran à Washington : "Quitter l'accord sur le nucléaire iranien n'est pas une option"

En savoir plus

FRANCE

Les premières images de Jérémie Louis-Sidney dans un clip de rap

© FranceTV info

Dernière modification : 09/10/2012

Le terroriste présumé d'une trentaine d'années aurait brièvement tenté une carrière de rappeur. France 2 a dévoilé, lundi soir, les extraits d'un clip vieux de trois ans.

Dans une vidéo datant de mai 2009 révélée lundi soir par France 2, Jérémie Louis-Sidney, l’auteur présumé de l’attaque de l’épicerie juive de Sarcelles qui a été abattu le 6 octobre par des tirs de riposte policiers, s’essaie au rap.

"Le 11-Septembre n'est que la face cachée de l'iceberg. Sachez que vous êtes manipulés. Si tu ne comprends pas, renseigne-toi", scande-t-il notamment avant de conclure par un "Allah Akbar" ("Dieu est grand").

L’extrait d’une quarantaine de secondes de ce clip tourné pour le groupe de rap Coloquinte montre un Jérémie Louis-Sidney, cheveux ras, parfois cachés par une capuche, et visage barbu, qui se livre à une vigoureuse attaque contre la société occidentale. Il était soupçonné d’être l’un des cerveaux de la cellule terroriste démantelée ce week-end en France.

Douze personnes sont actuellement en garde à vue dans cette affaire. Parmi elles, Yann Nsaku. Élevé dans la tradition chrétienne, ce jeune Cannois est également apparu dans une vidéo publiée il y a neuf mois, que le quotidien régional Nice Matin a retrouvé lundi. Il y explique les raisons de sa conversion à l’islam, tenant un discours pacifique, loin de sa radicalisation présumée.

La garde à vue des 12 suspects doit prendre fin mercredi.

(FRANCE24 avec dépêches)

Première publication : 09/10/2012

  • TERRORISME

    Islamisme radical en France : "l'affaire Merah a fait sauter un verrou"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Revue de presse : le nouveau visage du terrorisme en France

    En savoir plus

  • FRANCE

    Cellule terroriste démantelée : 12 suspects placés en garde à vue

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)