Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Pour le chef des Farc, l'accord en Colombie "jette les bases d'une paix durable"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nana Akufo-Addo vainqueur de la présidentielle au Ghana

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Europol lance un calendrier de l'avent des criminels les plus recherchés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Valls : premier ministre clivant, candidat rassembleur ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Journée de la laïcité : une exception française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Corée du sud : la déferlante culturelle

En savoir plus

TECH 24

#OpenGov : la démocratie en mode startup

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Ciao Renzi : l'Italie en crise politique et institutionnelle

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle française : deux gauches irréconciliables ?

En savoir plus

FRANCE

Les premières images de Jérémie Louis-Sidney dans un clip de rap

© FranceTV info

Dernière modification : 09/10/2012

Le terroriste présumé d'une trentaine d'années aurait brièvement tenté une carrière de rappeur. France 2 a dévoilé, lundi soir, les extraits d'un clip vieux de trois ans.

Dans une vidéo datant de mai 2009 révélée lundi soir par France 2, Jérémie Louis-Sidney, l’auteur présumé de l’attaque de l’épicerie juive de Sarcelles qui a été abattu le 6 octobre par des tirs de riposte policiers, s’essaie au rap.

"Le 11-Septembre n'est que la face cachée de l'iceberg. Sachez que vous êtes manipulés. Si tu ne comprends pas, renseigne-toi", scande-t-il notamment avant de conclure par un "Allah Akbar" ("Dieu est grand").

L’extrait d’une quarantaine de secondes de ce clip tourné pour le groupe de rap Coloquinte montre un Jérémie Louis-Sidney, cheveux ras, parfois cachés par une capuche, et visage barbu, qui se livre à une vigoureuse attaque contre la société occidentale. Il était soupçonné d’être l’un des cerveaux de la cellule terroriste démantelée ce week-end en France.

Douze personnes sont actuellement en garde à vue dans cette affaire. Parmi elles, Yann Nsaku. Élevé dans la tradition chrétienne, ce jeune Cannois est également apparu dans une vidéo publiée il y a neuf mois, que le quotidien régional Nice Matin a retrouvé lundi. Il y explique les raisons de sa conversion à l’islam, tenant un discours pacifique, loin de sa radicalisation présumée.

La garde à vue des 12 suspects doit prendre fin mercredi.

(FRANCE24 avec dépêches)

Première publication : 09/10/2012

  • TERRORISME

    Islamisme radical en France : "l'affaire Merah a fait sauter un verrou"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Revue de presse : le nouveau visage du terrorisme en France

    En savoir plus

  • FRANCE

    Cellule terroriste démantelée : 12 suspects placés en garde à vue

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)