Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Interdiction de la fessée ? La France se prend une claque par le conseil de l'Europe

En savoir plus

DÉBAT

Nucléaire iranien : accord en vue ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"L'abri" : plongée dans un centre d'hébergement pour SDF

En savoir plus

FOCUS

À Toulon, la communauté musulmane tente de lutter contre "l'islamalgame"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : les enfants soldats de l'EI

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola : un an après le début de l'épidémie, quel bilan tirer ?

En savoir plus

DÉBAT

"Islam de France" : comment réformer ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La réponse un peu courte d'Obama à Netanyahou"

En savoir plus

SUR LE NET

Égypte : la Toile se moque de l'organisation de l'État islamique

En savoir plus

Afrique

Tripoli défend le droit de juger Seïf al-Islam en Libye

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/10/2012

À l’occasion d’une audience publique, ce mardi, à La Haye, devant la Cour pénale internationale, la Libye redemande que le fils aîné de Mouammar Kadhafi (photo) soit jugé sur son sol. Reportage.

L’audience publique de Seïf al-Islam devant la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye commence ce mardi 9 octobre et doit durer deux jours.

Capturé il y a près d’un an par les autorités libyennes, Seïf al-Islam, 40 ans, fils aîné de l'ex-guide libyen Mouammar Kadhafi, est accusé par la CPI de crimes contre l’humanité commis pendant la révolte qui a provoqué la chute puis la mort de son père en 2011.

Depuis, la Libye n'a de cesse de réclamer de pouvoir juger Seïf al-Islam sur son sol - manière, selon elle, de prouver son attachement à la démocratie, aux droits de l'Homme et au droit international. S’il a lieu dans le pays, le procès pourrait se tenir l’année prochaine.

Première publication : 09/10/2012

  • LIBYE

    Le Premier ministre libyen forcé à la démission

    En savoir plus

  • LIBYE

    Mouammar Kadhafi tué par un agent secret français ?

    En savoir plus

  • LIBYE

    La Libye ordonne la dissolution des milices armées illégales

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)