Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

  • En direct : cinquante-quatre Français au nombre des victimes du vol Air Algérie

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Trois Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Culture

Tableau de Rothko vandalisé à la Tate Modern de Londres : un artiste arrêté

© Photo amateur (@WrightTG / Twitter)

Dernière modification : 09/10/2012

L'homme qui s'est attaqué dimanche à un tableau de l’Américain Mark Rothko à la Tate Modern de Londres a été interpellé par la police, lundi. Il se présente comme un fondateur du mouvement "jauniste".

Vladimir Umanets, un artiste russe de 26 ans soupçonné d'avoir vandalisé à la peinture noire une toile de l'Américain Mark Rothko, dimanche, à la Tate Modern de Londres, a été arrêté lundi par la police britannique, a-t-on appris de source policière.

Le jeune homme avait lui-même revendiqué quelques heures plus tôt auprès de médias britanniques la paternité du graffiti inscrit dans un coin de l'oeuvre de Rothko, qui proclamait "Vladimir Umanets, une oeuvre potentielle de Yellowisme".

"Mon intention n'était pas de détruire (l'oeuvre)"

Le "Yellowisme" (qui pourrait se traduire par "Jaunisme"), dont il se présente comme l'un des fondateurs, n'est "ni de l'art, ni de l'anti-art", explique-t-il sur le site du mouvement. "C'est un élément de la culture visuelle contemporaine, ce n'est pas un mouvement artistique".

"Certains penseront que je suis fou ou que je suis un vandale, mais mon intention n'était pas de détruire (l'oeuvre) et d'en faire baisser la valeur, ou de faire une folie", a-t-il expliqué, selon le quotidien Daily Telegraph. "Je ne suis pas un vandale, je suis un Yellowiste. Je crois en ce que je fais et je voudrais que les gens commencent à en parler, c'était comme une tribune".

Selon lui, son acte pourrait accroître à terme la valeur de l'oeuvre de Rothko. "Je pense que si quelqu'un restaure l'oeuvre et enlève ma signature, la valeur de l'oeuvre va baisser mais après quelques années la valeur remontera grâce ce que j'ai fait", a-t-il déclaré selon le Guardian.

Similitudes avec l'artiste français Marcel Duchamp

Il s'est comparé à l'artiste français Marcel Duchamp, qui avait fait scandale en signant un urinoir avant de l'exposer en 1917, selon le Guardian.

En 1958, les architectes de la toute nouvelle tour Seagram avaient commandé les tableaux de Rothko pouvant mesurer jusqu'à 2,66 m sur 4,57 m pour décorer les murs du luxueux restaurant Four Seasons au rez-de-chaussée de ce gratte-ciel situé au coeur de Manhattan.

Mais Rothko, pour une raison qui reste toujours mystérieuse, avait finalement décidé d'annuler cette commande. Il avait restitué les sommes perçues et avait fait don, notamment à la Tate, des toiles déjà réalisées.

(AFP)

Première publication : 09/10/2012

  • ROYAUME-UNI

    Un visiteur de la Tate Modern vandalise un tableau du peintre Mark Rothko

    En savoir plus

  • ART

    Vente record d'une toile de l'expressionniste Mark Rothko à New York

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)