Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • En direct : "aucune hypothèse exclue" après la disparition du vol d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

Economie

La fusion entre l'européen EADS et le britannique BAE ne se fera pas

© AFP

Vidéo par Ben BARNIER

Dernière modification : 10/10/2012

Le géant de l'aéronautique européen EADS et le spécialiste britannique des système de défense BAE ont signifié l'abandon des projets de fusion faute d'accord entre le Royaume-Uni, l'Allemagne et la France, les trois États concernés.

Les groupes d'aéronautique et de défense EADS et BAE Systems ont annoncé, mercredi 10 octobre, l'échec de leur projet de fusion en raison de l'absence d'accord des gouvernements.

"Nous sommes évidemment déçus de ne pas avoir été capables de parvenir à un accord acceptable avec nos différents gouvernements", France, Allemagne et Royaume-Uni, a déclaré le patron de BAE Systems, Ian King, dans un communiqué commun des deux groupes.

Le projet de rapprochement entre les deux groupes avaient été rendu public le 13 septembre. L'opération visait à mettre en place un géant européen de l'aéronautique et de la défense capable de rivaliser avec Boeing sur le sol américain et surtout pour décrocher les juteux contrats du Pentagone. Washington dépense, en effet, environ 550 milliards de dollars par an pour assurer sa défense.

Blocage allemand ?

Mais ce nouvel ensemble nécessitait que les États actionnaires ou partenaires des deux ensembles - la France et l'Allemagne pour EADS et le Royaume-Uni pour BAE - arrivent à trouver un terrain d'entente pour se répartir les rôles et déterminer la part de chacun dans le futur groupe.

C'est donc ce difficile équilibrage des forces qui aurait fini par avoir la peau du projet. Selon plusieurs analystes cités par l'agence de presse française AFP, les Allemands auraient été les plus réticents à valider la fusion car "ils craignaient que le projet se résume à un duopole avec Toulouse [le siège d'Airbus en France], responsable pour l'aéronautique civil, et Londres, en charge de la défense", a ainsi affirmé à l'AFP Henrik Uterwedde, responsable de l'institut franco-allemand de Ludwigsburg.

France 24 avec dépêches

Première publication : 10/10/2012

  • AÉRONAUTIQUE

    Le rapprochement EADS-BEA : un tremblement de terre aérien

    En savoir plus

  • ÉCONOMIE

    Lagardère examine les conséquences d'une fusion entre EADS et BAE Systems

    En savoir plus

  • AÉRONAUTIQUE

    Les profits d'EADS s'envolent

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)